Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Sandrine Rousseau poursuit dans l’outrance et veut régir la vie du foyer

Sandrine Rousseau poursuit dans l’outrance et veut régir la vie du foyer

par
137 vues

Sandrine Rousseau, malgré son éviction de la campagne de Yannick Jadot, continue à psalmodier des propositions aussi dangereuses qu’irréalistes. La désormais candidate aux législatives de juin prochain a proposé de créer un délit de non-partage des tâches domestiques au sein des couples. En d’autres termes, une femme pourrait porter plainte contre son mari ou son compagnon si celui-ci n’effectue pas ses tâches ménagères dans le foyer. On imagine déjà une femme, lasse de remplir encore le lave-linge, porter plainte au commissariat le plus proche. Les policiers mèneraient alors l’enquête en interrogeant les voisins et en perquisitionnant le domicile.

L’image aurait de quoi faire sourire. Pourtant la proposition de Sandrine Rousseau est bien sérieuse. Elle témoigne de la volonté d’une partie de la gauche de faire entrer l’Etat de plus en plus intimement dans le foyer des Français pour imposer l’égalité homme-femme, de gré ou de force. L’écoféministe précise, en outre, que le privé est politique et qu’ainsi l’Etat est autorisé à dire aux couples comment se comporter, et à légiférer pour contraindre un homme qui ne serait pas suffisamment assidu à la cuisine, au ménage ou aux courses.

La proposition de Mme Rousseau est d’un mépris total envers l’immense majorité des hommes qui participent aux tâches ménagères dans le foyer. Il n’y a nul besoin d’être « déconstruit » pour faire les courses ou passer le balai, le bon sens suffit. Les couples sont suffisamment clairvoyants et responsables pour s’entendre sur un partage approprié des tâches. Les femmes sont assez fortes pour l’exiger. Elles n’ont pas besoin de Sandrine Rousseau dont les propos les desservent et font de l’homme un ennemi. Sandrine Rousseau est tout simplement en croisade contre la liberté. Espérons qu’elle ne sera pas en mesure de porter ses idées à l’Assemblée nationale en juin prochain.

Vous pouvez aussi aimer

6 commentaires

Teisserenc 30 mars 2022 - 9:28

Quel coup de balai faut-il pour arrêter ces pitres ? Il existe tant de choses sérieuses, vitales à régler en France que ces stériles préoccupations écolo-gauchos sont exaspérantes.

Répondre
JR 30 mars 2022 - 5:22

Bonjour, oui, et depuis 10 ans la France n’avance plus. Les petites inventions du genre de cette petite Madame qui veut terroriser la population, occupe le terrain et cela arrange tout le monde. Pendant ce temps là, les choses sérieuses comme l’urgence énergétique passe au second plan, sans parler des libertés qui s’étiolent mandat après mandat. Merci. Bien à vous

Répondre
Obeguyx 30 mars 2022 - 9:40

Il suffit de nazifier le comportement de cette folle et le problème sera clos. En effet, elle aurait été la parfaite compagne d’un triste personnage à petite moustache dans les années « 40 ». Je dis ça, mais je ne dis rien.

Répondre
Dudufe 30 mars 2022 - 10:27

Heureusement que le ridicule ne tue plus…!

Répondre
en fait 30 mars 2022 - 12:37

OUI, Madame S. Rousseau confirme au delà du réel, qu’un diplôme peut aussi parfois, se traduire par une absence totale de bon sens. Pour nous, c’est dramatique, car elle veut nous imposer son  » délire », en se faisant élire « par piston  » sur Paris vs Lille.

Répondre
JR 30 mars 2022 - 2:46

Bonjour, certes, il y a longtemps que je décorrélé l’instruction de intelligence. Cette femme est un fléau humanitaire, mais les médias y attachent trop d’importance. En 1933, elle aurait pu se faire pousser une petite moustache, revêtir une chemise verdâtre et arborer fièrement un brassard. Pendant que l’on parle de ce non sujet totalitaire, on ne parle pas du redressement et de la réindustrialisation du pays , de la suppression des _0 km/h et des malus. Pourtant grand républicain, je serai pour interdire ce parti extrémiste et décliniste. Merci. Bien à vous

Répondre

Laissez un commentaire