Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Que révèle la proposition de loi visant à apposer le drapeau de l’UE sur toutes les mairies ?

Que révèle la proposition de loi visant à apposer le drapeau de l’UE sur toutes les mairies ?

par
812 vues

Le député Renaissance Mathieu Lefèvre a déposé une proposition de loi visant à rendre obligatoire l’apposition du drapeau de l’Union européenne sur le fronton des mairies. Examinée en séance publique, cette proposition soulève plusieurs interrogations.

Beaucoup de Français seront surpris par cette annonce : il y a déjà tant de mairies arborant le drapeau étoilé qu’on pourrait croire l’obligation déjà ancienne. Il est donc étrange de vouloir légiférer sur une chose qui relève de la coutume. Et quant aux quelques maires qui ne veulent pas mettre sur le même pied le fait d’être français et celui d’être membre d’une organisation internationale, au mieux on les comprend, et au pire on peut s’abstenir de brider encore un peu plus leur liberté.

Cela étant posé, examinons les motivations que le député du Val-de-Marne avance pour justifier cette proposition de loi. « Cela permet, explique Mathieu Lefèvre de réaffirmer nos valeurs tout en dénonçant les impostures de l’extrême droite et de l’extrême gauche ». Nous y voilà. Sa proposition « symbolique » n’est en fait qu’une vulgaire chasse aux sorcières. Refuser d’afficher un drapeau de l’Union européenne sur une mairie, c’est-à-dire un bâtiment tout ce qu’il y a de plus national, c’est revenir aux heures les plus sombres.

Le député Renaissance  sait que sa proposition ne passera pas, mais il en fait un symbole :  « Si on perd, alors c’est pas grave, cela aura au moins permis à chacun de reclarifier ses positions ». S’il ne faisait pas perdre son temps aux parlementaires dans l’examen d’une loi inutile et idéologique, ce ne serait pas grave en effet. Rien d’étonnant à ce que ses convictions politiques lui fassent proposer toujours plus de réglementations, mais à 7493 euros mensuels, on aurait aimé plus de pertinence.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

5 commentaires

nanard 11 mai 2023 - 7:06

On peut comprendre l’utopie merveilleuse, d’un monde où « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ». Mais je parle français, pas européen….. où est passe l’espéranto ? soyons réaliste et protégeons nos sociétés, tous les soirs chacun ferme la porte de son domicile….

Répondre
Oncpicsou 11 mai 2023 - 8:16

Bof une gesticulation de plus pour une liberté de moins… j’espère que les français finiront par se rendre compte à qui ils ont à faire !

Répondre
Astérix 11 mai 2023 - 9:33

Nous sommes français. L’ europe va prochainement exploser. Ce serait parfait. Donc pas besoin de drapeau européen. Ainsi, nous n’aurions plus besoin de subir les décisions imbéciles de la commission européenne non élue !!?? qui décide ce qui serait bon ou pas pour nous !!?? La France doit être indépendante et souveraine. Ce crétin de Macron n’a rien compris, comme d’habitude ! et il a fallu qu’un député renaissance débile se réveille avec cette idée stupide ???
Mais quand les français vont-ils enfin comprendre que nous sommes gouvernés par des incapables ???

Répondre
Picot 11 mai 2023 - 4:18

@Astérix
Vous vous trompez, nous ne sommes pas dirigés par des incapables mais par des « élites » qui ont pour mission de détruire la nation Française. L’UE (et les USA) ne veulent pas de nations, ils veulent des « régions » Européennes faciles à contrôler. Pourquoi croyez vous que des rassemblements de communes s’installent partout en France? Pour l’instant nos « dirigeants » arrivent très bien à nous démolir. Seule façon de stopper tout ça, effectivement : que les Français se réveillent. Pour l’instant, hélas, ce n’est pas encore le cas

Répondre
Picot 11 mai 2023 - 4:02

Perte de mémoire? En 2005 nous avions dit non et ce sera toujours non. Espérons que beaucoup de Maires n’obéissent pas. Un drapeau qui ne signifie rien, car tôt ou tard l’UE, avec l’euro, explosera comme l’URRS. On ne peut pas imposer aux peuples un régime dont ils ne veulent pas.

Répondre