Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La Russie de Poutine et le Hamas, unis dans la jouissance de détruire et de tuer

La Russie de Poutine et le Hamas, unis dans la jouissance de détruire et de tuer

par
1 844 vues

Dans une interview accordée à la chaîne RT (Russia Today), un des leaders du Hamas, Ali Barak, explique la façon dont ils ont organisé l’attaque du samedi 7 octobre : « On a fait croire qu’on s’occupait de la population de Gaza, mais en réalité on préparait le coup… Le but a été de tuer un maximum de Juifs ». Il a poursuivi en rappelant que « la Russie sympathise avec le Hamas et la guerre contre Israël » et que Moscou leur a même cédé des « licences » pour fabriquer des balles et des armes. Il n’est donc pas étonnant que la Russie de Poutine n’ait pas condamné le massacre perpétré par le Hamas, se contentant de quelques communiqués qui ressemblent parfaitement à ceux qu’émettait autrefois l’URSS. Ils parlent d’une « action militaire en Israël », du « cercle vicieux de la violence » et désignent le coupable idéal, l’Amérique. Tandis que les propagandistes du régime poutiniste de la chaîne Россия 1 se sont réjouis des « bonnes nouvelles de la journée ».

On le sait : la Russie dépend de l’aide militaire iranienne, Téhéran est bien derrière le Hamas et ces attaques. Mais il y a plus que ça. Il existe de nombreux points communs entre la Russie de Poutine et le Hamas. Ce que le Hamas a fait aux Israéliens, Poutine l’a fait (et le fait) aux civils en Ukraine depuis 19 mois. On estime qu’environ 10 000 civils ont péri là-bas. La Russie a tué des centaines de personnes en tirant des missiles sur des zones résidentielles de villes et villages ukrainiens. Elle a tué dans des écoles, des hôpitaux, sur des marchés alimentaires. Elle a tué plus de 50 personnes réunies pour des funérailles dans le village de Hroza, qu’une roquette a atteintes. Elle a tué des milliers de civils l’année dernière lors du siège de Marioupol. Elle a bombardé des colonnes de réfugiés et a commis des atrocités à Boutcha. Elle a déporté des centaines d’enfants ukrainiens. Elle a capturé des otages, y compris des journalistes étrangers. Poutine s’était engagé à assurer la paix entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan et « protéger » les chrétiens. Il préfère tuer les chrétiens ukrainiens.

En 2015 et en 2016, Poutine et le Hezbollah ont apporté leur soutien logistique au satrape syrien Bachar al-Assad pour bombarder Alep, dans le nord de la Syrie. La ville a été complètement détruite, il y a eu des milliers de victimes civiles. Au début des années 2000, lors de la guerre contre les Tchétchènes, c’est la ville de Grozny qui a été rasée et a pleuré la mort de milliers de civils. En Afrique, le groupe Wagner a fomenté des coups d’Etat, participé à la déportation et aux massacres de civils dans plusieurs pays, comme au Mali et en République centrafricaine.

Ni pour le Hamas, ni pour la Russie de Poutine, il ne s’agit de dommages collatéraux. Mais bien d’une volonté assumée de détruire et de tuer. C’est devenu une normalité.  A nos démocraties d’en tirer les leçons et d’agir.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

1 commenter

La paix 15 octobre 2023 - 4:09

Le seul moyen de sortir de cette violence et la paix.
Il y a eu trop de souffrances des deux côtés.
Pour faire la paix il faut être courageux.
Les politiques des deux bords et aussi occidentaux sont des laches.

Répondre