Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

Journal des Libertes
anglais
Accueil » Pour Greenpeace, l’idéologie passe avant la vue et la vie de centaines de milliers d’enfants

Pour Greenpeace, l’idéologie passe avant la vue et la vie de centaines de milliers d’enfants

par
1 347 vues

Selon le magazine Biotechnologies végétales info, plusieurs ONG, dont Greenpeace, ont fait interdire aux Philippines la culture et la commercialisation du riz enrichi en vitamine A, appelé riz doré ainsi que celle de l’aubergine Bt, une variété OGM ayant acquis un gène de résistance aux ravageurs, ce qui réduit l’utilisation  d’insecticides. C’est une décision extrêmement grave car le riz doré aide à sauver la vue et la vie de centaines de milliers d’enfants, victimes d’un déficit en vitamines A en Asie et en Afrique.

Même des écologistes ont réagi, certains très connus comme le britannique Mark Lynas, qui parle d’un « coup dévastateur » et estime que « les actions de Greenpeace visant à bloquer Golden Rice ne ternissent pas seulement sa propre image mais jettent le discrédit sur l’ensemble du mouvement environnemental. » Des organisations écologistes s’en prennent encore aux OGM alors que les scientifiques sont pratiquement unanimes pour les défendre. Il y a à peine quelques mois, trente-cinq prix Nobel et plus de mille scientifiques ont publié une lettre ouverte demandant à l’Europe de favoriser les OGM afin d’adapter l’agriculture aux évolution climatiques.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

5 commentaires

Bailly 8 juillet 2024 - 9:40

Interdire les OGM est un non sens. Utilisés en médecine, ils sont plébiscités., mais interdit en agriculture ,ils ne sont pas des problèmes, mais des solutions. Comme on abandonne les recherches en Europe, dans quelques années, nos acheterons des OGM made in USA ou pire China. Pourtant chez nous on a l’éthique pour le faire et si on ne le fait pas , nous ne serons plus compétitifs.

Répondre
Eschyle 49 8 juillet 2024 - 11:31

Une solution incontournable : imposez une  » disputatio  » dans les formes universitaires . On commence par structurer le débat par thèmes , afin d’avoir une discussion millimétrée et d’empêcher toute divergence . Ensuite , le demandeur présente ses moyens et ses preuves , puis se tait . Le défendeur réfute les moyens du demandeur et présente ses propres preuves , puis se tait . Et ainsi de suite , jusqu’à épuisement du premier thème . Idem , jusqu’à épuisement du premier thème . Idem ,

Répondre
Eschyle 49 8 juillet 2024 - 11:34

Une solution incontournable : imposez une » disputatio » dans les formes universitaires . On commence par structurer le débat par thèmes , afin d’avoir une discussion millimétrée et d’empêcher toute divergence . Ensuite , le demandeur présente ses moyens et ses preuves , puis se tait . Le défendeur réfute les moyens du demandeur et présente ses propres preuves , puis se tait . Et ainsi de suite , jusqu’à épuisement du premier thème . Idem , jusqu’à épuisement du dernier thème . Le tout , en présence du public . C’est ainsi que j’ai fait pendant quarante ans .

Répondre
gillet 9 juillet 2024 - 6:26

Encore une association à but lucratif pratiquement sans objet?

Répondre
AlainD 9 juillet 2024 - 11:12

Il faut croire que cette association est dirigée par une bande d’imbéciles qui focalisent sur leur idée fixe d’interdire tout OGM, probablement par idéologie.
Depuis que la terre existe, les organismes vivants se sont bien modifiés par eux-mêmes et puisque la science permet d’améliorer leur développement il convient de l’utiliser.

Répondre