Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Magnanime, Julien Bayou accepte que tout le monde n’utilise pas l’écriture inclusive

Magnanime, Julien Bayou accepte que tout le monde n’utilise pas l’écriture inclusive

par
109 vues

Julien Bayou donnait en début de semaine une interview à l’Express, et il faut bien lui reconnaître une chose : il sait s’acheter des œillères de luxe, qui ne laissent rien passer de la réalité. Il devient difficile de sélectionner le plus absurde dans son interview, tant les “perles” se succèdent. Il affirme par exemple que la croissance n’augmente pas le bien-être et que le capitalisme est mauvais pour la planète et pour les femmes. Il est vrai que les femmes sont infiniment moins à plaindre dans les pays non capitalistes, comme en Algérie, 104ème pays du classement de l’égalité des sexes sur les 195 pays du monde.

Mais parlons plutôt de l’écriture inclusive. Bien loin de l’image désormais connue des “Khmers verts”, Julien Bayou précise que “nul n’est obligé d’utiliser” l’écriture inclusive. En revanche, parce qu’il ne s’agirait pas d’être excessivement tolérant, il trouve que les pouvoirs publics accordent trop d’importance aux réactions des personnes qui s’opposent à ces évolutions.

Le message est clair : vous avez le droit de ne pas utiliser l’écriture inclusive, mais vous n’avez pas le droit de vous y opposer. Cette règle fonctionne pour toutes les mesures proposées par les écologistes, qu’il s’agisse des droits LBGT, des positions islamo-gauchistes ou des modes d’alimentation générateurs de carences. Reconnaissons que le monde serait plus simple si cette règle était acceptée : les écologistes pourraient imposer leurs modes de vie et nous mener doucement vers la décroissance. Car, comme le dit en substance Julien Bayou, il nous faut cesser de croire que seule la croissance peut corriger certains points. La solution à nos problèmes, qu’il s’agisse de santé, de logement ou de transport, c’est la décroissance, et non l’innovation. Demandez donc à vos aïeux ce qu’ils en pensent !

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

7 commentaires

jeanj 11 septembre 2021 - 6:11

Magnanime, Julien Bayou accepte que tout le monde n’utilise pas l’écriture inclusive
 » L’ecriture inclusive » n’est qu’une vaste couillonnade au service de certains
decerebres inaptes a ‘exprimer en francais,depuis leurs tristes etudes.

Répondre
Marc Jullien 11 septembre 2021 - 6:15

Magnanime, Julien Bayou accepte que tout le monde n’utilise pas l’écriture inclusive
La seule décroissance dont ne parle jamais ces écolos est celle de la natalité dans les pays en explosion démographique.

Répondre
Michel 11 septembre 2021 - 6:43

Magnanime, Julien Bayou accepte que tout le monde n’utilise pas l’écriture inclusive
Ma mère née il y a près de cent ans .Disait souvent ne me parlez pas d autarcie. Elle a eu l électricité en 1936. Elle a apprécié le développement qui lui permis de voyager . Aux décroissants il faudrait leur appliquer ce qu’ ils prônent.

Répondre
Roven 11 septembre 2021 - 7:26

Magnanime, Julien Bayou accepte que tout le monde n’utilise pas l’écriture inclusive
L’écriture inclusive est un gadget.
Comme le verlan, il fédère un clan, mais les idéologues qui jouent à ce jeu stupide de déconstruction de la langue se prennent au sérieux…
Ils n’ont pas compris qu’à la différence de l’Allemand, par exemple, il n’y a pas en français de genre neutre formellement distinct, mais que le masculin en tient lieu.
Qu’ils apprennent d’abord le français, ensuite ils pourront s’essayer à l’utiliser pour militer !

Répondre
Koerckel 11 septembre 2021 - 10:40

Magnanime, Julien Bayou accepte que tout le monde n’utilise pas l’écriture inclusive
Me voilà rassuré, les écolos ne sont pas les dictateurs dont il nous arrive de parler, ils acceptent même que j’écrive correctement et sans fautes. Quelle ouverture subite d’esprit, ils en deviennent presque sympathiques et quasi normaux!

Répondre
AlainD 11 septembre 2021 - 1:10

Magnanime, Julien Bayou accepte que tout le monde n’utilise pas l’écriture inclusive
Bayou, voilà un homme qui sait s’écouter parler ! Très docte, un brin condescendant (je n’ai pas osé l’écrire en deux mots), forcément sûr de lui avec la décroissance comme remède universel à tous les maux de la création.
Quant à l’écriture inclusive, elle dénature la langue et je considère que c’est l’invention de quelques esprits embrumés qui n’ont peut être pas beaucoup d’autres idées pour montrer qu’ils existent.
C’est un peu comme le politiquement correct qui oblige tous les politiques prenant la parole à s’adresser  » aux Françaises et aux Français », une ânerie ! que le regretté Pierre Desproges avait fustigée dans le tribunal des flagrants délires en ajoutant « Belges, Belges »… C’était un homme qui ne manquait ni d’esprit ni d’humour. Que dirait il aujourd’hui de ces pédants « dont on voit partout la plume libérale d’officieux papiers fournir toute la halle… »

Répondre
montesquieu 11 septembre 2021 - 3:17

Magnanime, Julien Bayou accepte que tout le monde n’utilise pas l’écriture inclusive
Le meilleur moyen de décroitre, c’est ne plus se reproduire. Et la, nous allons dans la bonne direction puisque tout est fait en France pour cela matériellement et financièrement. Sauf bien sur pour les nouvelles élites auto proclamées, fières de leur différence.

Répondre