Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Liberté économique rime avec salaire élevé

Liberté économique rime avec salaire élevé

par
926 vues

Le site internet Statista, spécialisé dans les données statistiques, vient de dévoiler sa dernière infographie (voir ci-dessous). Elle compare le montant des salaires en net et en brut de différents pays de l’OCDE avec la France. Grande surprise, c‘est dans notre pays que le salaire moyen, qu’il soit brut ou net, est le plus faible. En 2021, un célibataire sans enfant résidant en France gagne en moyenne 40 000 euros brut, soit 28 900 euros net. En Suisse, ce salaire annuel moyen monte à 72 000 euros net soit 87 500 euros bruts.

Certains diront qu’en Suisse et dans d’autres pays, le coût de la vie est beaucoup plus élevé qu’en France et que le salaire évolue en fonction de cette donnée. Pourtant, si selon Statista, en 2021, le coût de la vie en Suisse était de 41,2 % supérieur à celui de la France, le salaire moyen net suisse pour un célibataire est de 149,13 % supérieur à celui du célibataire français ! En Allemagne, où le salaire moyen est également plus élevé qu’en France, l’indice du coût de la vie, pour la même année 2021, était même inférieur à celui de l’Hexagone (70,62 contre 80,62).

La gauche française se bat pour de meilleurs salaires. Ainsi, elle devrait militer pour plus de liberté économique. En effet, tous les pays présents dans l’infographie de Statista sont plus libres économiquement que la France, qui se situe à la 52e place de l’Index de liberté économique 2022. La Suisse est 2e, l’Irlande 3e, le Luxembourg 5e, les Pays-Bas 8e, le Danemark 10e, l’Australie 12e, l’Islande 13e, la Norvège 14e, le Canada 15e, l’Allemagne 16e, l’Autriche 22e, les Etats-Unis 25e et la Belgique 37e. Plus de liberté économique, c’est plus d’argent pour les salariés.

Vous pouvez aussi aimer

6 commentaires

Martinage 14 janvier 2023 - 7:11

On est surtout assommé par les cotisations qui deviennent de véritables charges . Vient se greffer la crise de l’énergie . On est à un point de bascule ou employer et travailler présente peu d’intérêt et un risque .

Répondre
Moneo 14 janvier 2023 - 8:07

Vous avez une étude comparant ces salaires aux nombres d heures effectuées question pourquoi nos entreprises coulent ?en dehors du salaire, de la productivité, ?s arrêter sur un paramètre n a oas de sens

Répondre
Astérix 14 janvier 2023 - 9:26

Merci de cet excellent article qui situe … la France ! le français est incapable de comprendre ce qui serait bon pour lui ?
Il préfère le socialo communisme qui le ruinera, mais la connerie n’a plus de limites dans notre Pays !?? Le mot libéralisme lui est inconnu !?

Répondre
Bruno Ginestou 14 janvier 2023 - 11:11

Je me demande si on peut comparer le reste à vivre médian par pays. Car c’est bien ça qui se rapproche le plus de ce que vivent les gens.

L’INSEE le fait avec plus ou moins de pertinence.

Répondre
François Audouze 14 janvier 2023 - 2:58

On aimerait la même étude en enlevant du panel les 10% de citoyens qui gagnent le plus dans chaque pays . Et on verrait que la France remonterait beaucoup dans le classement, car elle a réussi le prodige de pousser à l’exil tous les plus entreprenants. Et si la France se vante d’avoir réduit les inégalités, c’est parce que les plus riches sont partis.
Il faudrait faire remarquer que si nous avons 165 Mds € de déficit commercial, qui signifie notre absence de compétitivité, cela veut dire que nos salaires sont trop élevés pour le travail que nous offrons.

Répondre
LAMBARD 22 janvier 2023 - 8:52

Il serait, à mon sens, plus significatif, d’obtenir des informations, d’une part sur le net (ce qui est communiqué) et d’autre part sur le total de cotisations (ou charges) y compris les cotisations dites patronales; en effet, un salarié regarde le net et un employeur le « coût entreprise » c’est à dire le net augmenté de la totalité des cotisations versées aux organismes sociaux soit les cotisations salariales et patronales.
A ce titre, augmenter les cotisations sociales « patronales » pour équilibrer les régimes de retraite aura pour effet, immédiat de limiter l’augmentation du brut et donc le pouvoir d’achat.

Répondre

Laissez un commentaire