Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Les bobos contre le projet d’autoroute

Les bobos contre le projet d’autoroute

par
1 086 vues

Après avoir fait Sciences-po et l’ENA, Chloé Ridel est devenue haut fonctionnaire. Elle est aussi porte-parole du Parti socialiste et se dit « écosocialiste » et féministe. Son dernier combat concerne l’autoroute A69 entre Toulouse et Castres. Sur BFM, elle a affirmé qu’elle était contre cette autoroute car « On perpétue une civilisation du tout voiture » (voir plus bas). Chloé Ridel est aujourd’hui parisienne et peut profiter des transports publics, des taxis ou des courses Uber. Elle refuse que d’autres, à des centaines de kilomètres de la capitale, puissent se déplacer plus facilement en voiture, faute de mieux. Le projet qu’elle combat fera économiser plus de 40% de temps de trajet entre Castres et Toulouse (il faut aujourd’hui près d’1h15 pour relier les deux villes distantes de 77 kilomètres via la RN126). Les entrepreneurs de Castres, notamment les laboratoires Pierre Fabre réclament cette autoroute depuis des années pour désenclaver la sous-préfecture du Tarn. Le concessionnaire de l’autoroute, Atosca, affirme que l’A69 « va réduire les nuisances associées : moins de bruit avec l’installation d’écrans acoustiques et de modelés de terre, moins de pollution et davantage de sécurité pour les riverains de la RN126. » De plus, selon un sondage, le projet est même soutenu par 75% des Sud-Tarnais.

Comme à Sainte-Soline, des manifestants occupent les champs et protestent contre un projet qui a l’aval de la population locale. La très grande majorité d’entre eux ne sont pas du tout concernés. Comme Chloé Ridel. C’est l’idéologie qui les anime et l’indifférence aux souhaits des habitants sur place.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

7 commentaires

Roven 24 avril 2023 - 5:51

Une fois de plus l’État n’assure pas ses missions : il est plus facile de concéder la création d’une voie en doublon, qui sera payante, que d’élargir la nationale en double voie, ce qui répondrait à la demande locale !

Répondre
Duhamel 24 avril 2023 - 8:20

Primo il est temps que la démocratie s’applique en Province.C’estaux régions ,à leurs habitants de decider ce qu’ils veulent .Trop facile pour les bobos parisiens qui ont tout à leur porté de décider pour les autres .
Et si on faisait l’inverse ,que la province décide de supprimer les lignes de bus dansParis sous un prétexte quelconque , ou d’enlever le macadam des pistes cyclables pour que l’eau de pluie puisse pénétrer la terre et alimenter les nappes phréatiques . LOL on essaie !

Répondre
maxens 24 avril 2023 - 8:38

Vous avez raison, elle représente le parfait mépris qu’on nos élites parisiennes pour les gens de la France profonde. Si on faisait payer aux usagers des transports en communs le vrai coût de celui ci, ils mettraient surement plus de réflexions dans leur propos. N’habitant pas Paris, Il est anormal que je paie des impôts qui sont redistribués à cette ville pour subventionner son transport, alors que toutes les décisions prises le sont pour m’exclure moi et ma voiture de cette ville, dans laquelle j’évite d’aller par ailleurs

Répondre
LYBD 24 avril 2023 - 3:13

La haute fonction publique a des travers incommensurables. Fortement diplômée et bien installée ces hauts fonctionnaires pantouflent plutôt bien. Heureusement pas tous. Mais dans leur situation ils sont souvent hors sol. Et n’ont pas la fibre du service publique.

Répondre
LEBLOND 24 avril 2023 - 9:59

Pour avoir travaillé dans la région comme VRP, je peux dire que cette autoroute n’est pas nécessaire, cependant en améliorant les routes existantes cela arrangerait la circulation sans dépenser une fortune, qui pourrait être bien utile ailleurs. JML

Répondre
LYBD 24 avril 2023 - 3:07

Nous savions les français inconstants. Mais de là à faire de l’opposition où il est fait quelque chose et de râler quand on ne fait rien. C’est vraiment le bal des minorités. Bien sûr nos élus en ont besoin pour boucler leur élection.
Messieurs les politiques engagez vous à avoir des résultats; quitte à forcer la main des gouvernants.

Répondre
Jacques Baudouin 25 avril 2023 - 6:01

Encore une fois, je me demande pourquoi des parisiens veulent empêcher les citoyens des provinces de décider pour eux-mêmes. Si 75% des habitants concernés ont voté pour construire cette autoroute qu’on leur fiche la paix.
Il y en a marre de ces petites minorités très agissantes, mais aussi très égoïstes, qui veulent imposer aux autres leurs convictions au détriment du bien des personnes concernées. Personnellement, je n’habite pas le Tarn mais, comme utilisateur très épisodique de ces infrastructures, je comprends les 75% qui ont voté oui pour cette autoroute. Cela me rappelle le combat mené en Alsace pour empêcher, pendant 25 ans, la construction de l’autoroute du contournement de Strasbourg. Maintenant il est fait et, à part quelques irréductibles qui sont contre tout (moins d’une trentaine), tout le reste du monde (cela fait beaucoup, non ?!!) s’accorde à dire que ce fut une excellente décision. J’ai été très amusé de voir que, parmi les opposants les plus farouches, une grande partie n’était pas alsaciens !!! Pire, des grünen en provenance de l’ex-Allemagne de l’Est, faisaient partie de ces opposants. Bien évidemment, ces gens étaient très concernés !!!
Il faudra qu’un jour ou l’autre, la démocratie soit enfin respectée dans ce pays et que les minorités se plient aux décisions de cette dernière sans mettre à feu et à sang la France.

Répondre