Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » L’écologie coutera très cher aux ménages

L’écologie coutera très cher aux ménages

par
909 vues

Jusqu’à présent les entreprises polluantes disposaient de quotas gratuits de carbone au-delà desquels elles devaient acheter des « permis à polluer ». Ce système d’échange de quotas d’émission incitait à la décarbonation et créait des revenus pour la transition énergétique. Mais l’Union européenne (UE) a considéré que ça n’était pas suffisant. A la suite d’un accord noué le 18 décembre, à confirmer par le Conseil et le Parlement, le nombre de droits gratuits à polluer sera supprimé entre 2026 et 2034.
Le marché carbone sera progressivement imposé au secteur maritime et aux vols aériens intra-européens, puis aux sites d’incinération de déchets à partir de 2028, ou 2030 au plus tard. Il concernera aussi les fournisseurs de carburant, de gaz et de fioul de chauffage. Le prix de la tonne de carbone sera plus élevé et les industriels devront en acheter plus. Ces taxes déguisées pèseront sur les prix et donc sur les consommateurs. D’autant plus que parallèlement, sera instaurée une taxe carbone aux frontières pour que les prix des produits importés augmentent à même proportion que les produits européens. Certes, les industriels européens seront ainsi préservés sur leur marché intérieur, à la charge, encore, des consommateurs, mais ils seront pénalisés pour exporter. Une fois de plus, l’Europe se tire une balle dans le pied.
Dans le même temps, la COP15 sur la biodiversité a convenu ce 19 décembre de faire supporter aux pays dits riches des dizaines de milliards de subvention aux pays pauvres qui s’ajouteront à celles du fonds pertes et dommages décidé par la COP27 quelques jours plus tôt. De l’argent qui sera à la charge du contribuable.
Alors que la récession guette et qu’il existe un débat sur les méfaits du carbone, était-ce bien le moment d’appauvrir doublement les ménages, par les prix et par l’impôt ? Mais c’est sans doute l’objectif des partisans de la décroissance qui veulent nous faire tous vivre plus pauvres.

Vous pouvez aussi aimer

7 commentaires

JR 21 décembre 2022 - 9:15

Bonjour Monsieur Delsol, vous avez bien résumé cette situation ubuesque et inédite dans l’histoire de l’humanité. Il s’agit d’une escroquerie en bande organisée avec des complicités au plus haut niveau de l’état. Cette escroquerie est doublée d’une néo-religion carbo-climatique qui n’est qu’un prétexte pour préparer le déclin de la France et le déclassement des Français. Les coupables successifs de cette déconstruction devront être traduit en justice sans ménagement au plus tôt. Rappelons que le brave C02 est un gaz rare, présent à 0,04 % dans l’air, incolore, inodore, non toxique, non polluante, irremplaçable et indispensable à la vie sur terre. C’est une molécule dite équilibrée, elle se repend uniformément autour du globe. La France ne libérant hélas que 0,86 % du C02 mondial, dont la moitié (0,43 %) est d’origine humaine. Rayez la France du globe ne changera rien, sinon la disparation de notre nation !
Rappelons que sous un taux de C02 de 0,03 %, la végétation et les récoltes sont en état de stress par manque de photosynthèse, les rendements devenant alors anémiques. Cela entrainerait des grandes famines dans le monde, certes, c’est le rêve des écolo-déclinistes. La marge de sécurité n’est donc que de 0,01 point (0,04 – 0,03 = 0,01) pour assurer l’alimentation mondiale. Il est urgent de dénoncer cette supercherie inventée de toute pièce par Maurice Strong, adepte de Klaus Schwab avant l’heure. Cette mafia d’inspiration communo-nazie doit à tout prix être démantelée et jugée par un tribunal d’exception de type Nuremberg.
https://climatetverite.net/2021/12/23/laffaire-du-climat-et-du-co2-expliquee-simplement/
https://climatetverite.net/2021/10/29/le-co2-ce-gaz-rare/ Résistons aux escrocs carbo-climatique.
Merci. Bien à vous

Répondre
Jean-Pierre Bardinet 22 décembre 2022 - 8:48

Ce ne sont pas des permis à polluer, mais des permis à émettre plus de CO2, sachant que le CO2 n’est pas un polluant, mais un gaz nécessaire à la photosynthèse, donc à la Vie sur notre planète. Plus de CO2=verdissement de la Terre et meilleures récoltes. Plus de CO2 ne veut pas dire plus de réchauffement global, car il n’y en a aucune preuve scientifique. Mais comme toute activité humaine dégage du CO2, avoir désigné le CO2 comme ennemi public numéro 1 permet de tout contrôler: l’économie, les transports, les industries, la sphère privée des ménages et de punir les non-vertueux. Nous sommes dans un monde de fous, surtout en Europe.

Répondre
JR 22 décembre 2022 - 1:55

Bonjour, le questionnaire élémentaire à poser aux néo- religieux carbo-climatiques, aux commanditaires de l’escroquerie carbo-climatique en bande organisée, ainsi qu’aux complices de cette supercherie, pourrait être le suivant:
– quel est le rôle essentiel du C02 sur terre ?
– quel est le taux de C02 dans l’air ?
– le C02 est-il un polluant ?
– le C02 est-il un fertilisant ?
– le C02 est-il visible ?
– le C02 a t-il une odeur ?
– le C02 est-il une particule fine ?
– peut-on vivre sans C02 ?
– sous quel taux de C02 la végétation serait en sous-alimentation ?
– quelle est la faible marge de sécurité dont nous disposons, pour assurer des récoltes suffisantes ?
– dans l’histoire de la terre, le taux de C02 a-t-il été plus souvent, moins ou plus élevé que maintenant ?
– peut-on respirer automatiquement dans une atmosphère avec 0 % de C02 ?
– de quel % le corps humain est-il constitué de C02 ?
– jusqu’à quel taux de C02 un être humain peut-il vivre sans gêne sans danger pour sa santé à court ou long terme ?
– lors de la combustion d’énergie 100 % d’origine naturelle (fossile) d’où vient le C02 libéré à cette occasion ?
– quel est le 1 er gaz absorbant les IR (infrarouge), aussi pompeusement dénommé « gaz à effet de serre » par les médias et les politiciens incompétents aux ordres ?
– la politique de chasse inutile et ruineuse au C02, qui coutera 100 Md$ , soit 50 % des taxes & impôts est-elle valable et si oui pourquoi ?
Merci. Bien à vous

Répondre
AlainD 22 décembre 2022 - 5:53

Les médecins de Molière ne rêvaient que de « segnare, purgare » voilà que les faux praticiens européens en ont fait leur doctrine car, la tonne de carbone va être taxée ! Ah mais où ira tout cette manne collectée ? Comme son l’indique il s’agit d’une TAXE mais pour faire quoi ? Nous acceptons un postulat erroné sur la pollution par le CO2 qu’une bande d’escrocs intellectuels nous impose alors que petit à petit des voix s’élèvent pour dénoncer la mascarade, le lavage de cerveau qu’une secte inflige à des esprits faibles : voyez les pauvres gugusses qui se collent les mains sur le bitume et ceux qui vont saloper des oeuvres d’art dans les musées, ces gens ont été conditionnés, abêtis et les politiques qui laissent perdurer cette escroquerie sont coupables ou ignorants ce qui n’est pas moins grave quand on préside aux destinées d’un pays.

Répondre
JR 22 décembre 2022 - 8:13

Bonjour Aland, il est clair que le boomerang va revenir à la figure du créateur du monstre néo-religion carbo-climatique. Les corruption climatique en bande organisée se révèlent: https://www.climato-realistes.fr/corruption-qatarie-et-corruption-climatique/ Merci. Bien à vous

Répondre
Zygomar 24 décembre 2022 - 10:32

@ Me Delsol

A la suite d’un accord noué le 18 décembre, à confirmer par le Conseil et le Parlement, le nombre de droits gratuits à polluer sera supprimé entre 2026 et 2034…[… ] .. Une fois de plus, l’Europe se tire une balle dans le pied.

=> Ce n’est hélas pas « une balle dans le pied » mais une rafale dans chaque pied…

La co…ie (je n’arrive pas à trouver de mot plus « idoine » que celui-ci) européenne croît et « embellit » de plus en plus rapidement et largement….

Répondre
JR 8 janvier 2023 - 6:15

Bonjour, les Français votent, n’ont-ils pas ce qu’ils méritent ? Bonne libération de C02. Bien à vous

Répondre

Laissez un commentaire