Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Le gouvernement annonce une baisse des dépenses publiques : elles vont en réalité (encore) augmenter

Le gouvernement annonce une baisse des dépenses publiques : elles vont en réalité (encore) augmenter

par
902 vues

Le ministère de l’Économie et des Finances annonce pour 2024 une baisse des dépenses publiques de l’État de 4,2 milliards d’euros par rapport à 2023, hors dépenses des retraites. Une baisse de 3,5 % hors inflation, inédite depuis 2015. Un exploit pour un État qui dépense plus de la moitié de la richesse créée dans le pays (56,6% du PIB en 2023).

En réalité, cette baisse annoncée n’en est pas une. Déjà parce qu’elle est en grande partie due à la fin du bouclier tarifaire sur l’électricité et le gaz, et du plan de relance post-covid. Ensuite parce que l’État va multiplier les  nouvelles dépenses pour l’année 2023, notamment dans la transition écologique (7 milliards d’euros) et l’Éducation nationale (4 milliards d’euros). Finalement, l’ensemble des dépenses de l’État, des collectivités territoriales et des administrations de Sécurité sociale vont augmenter de 40 milliards d’euros hors bouclier tarifaire et Covid !

Les économies ne sont pas là. Toujours plus de dépenses pour un Léviathan qui ne cesse de croître. Le gouvernement, et les oppositions parlementaires, doivent se saisir rapidement et sérieusement de ce problème majeur. La France fonce à toute allure dans le mur. À défaut de réduire drastiquement les dépenses et de réformer l’État comme l’ont fait d’autres pays, elle pourrait connaître un scénario à la grecque. Mais c’est peut-être lorsque ses dirigeants se retrouveront dos au mur qu’ils se décideront enfin à mener les réformes seules.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire