Accueil » Le Conseil national de la productivité est pour la baisse des impôts de production

Le Conseil national de la productivité est pour la baisse des impôts de production

par Romain Delisle

Le conseil national de la productivité (CNP) a publié un rapport intitulé « Productivité et compétitivité : analyses structurelles et conjoncturelles post-covid », dans lequel il souligne, notamment, l’effet délétère de l’environnement fiscal sur l’attractivité de la France.

Sans surprise, le CNP constate que les exonérations liées à la R&D et les faibles taux d’imposition des sociétés influent favorablement sur les décisions de localisation des sièges sociaux dans telle ou telle région, tandis que les impôts de production exercent un effet répulsif sur l’attractivité des territoires.

La baisse progressive de l’impôt sur les sociétés et des impôts de production, prévue par le plan de relance (de l’ordre de 20 Mds€), ont légèrement permis de desserrer l’étau mais n’a pas vraiment inversé la tendance.

C’est, sans doute, cette réflexion qui a conduit le président de la République à promettre de supprimer la CVAE (cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises), qui représente une charge fiscale de 7,2 Mds€, lors de la présentation de son programme au mois de mars.

Rappelons que le niveau des impôts de production, avant la baisse actée en 2021, demeurait largement supérieur au taux allemand (4,4% contre 0,7% du PIB en 2020), paralysant les entreprises françaises et brisant leur compétitivité à l’export.

You may also like

4 commentaires

Almaviva 19 mai 2022 - 7:05

Ces impôts de production ne devraient même pas exister !! C’est le meilleur moyen de faire fuir les investisseurs et les entrepreneurs ! Avant de parle de « réindustrialisation » il serait urgent de s’attaquer aux causes de la désindustrialisation !!

Répondre
REMI 19 mai 2022 - 7:28

A moins d’être un MACRON-PARTICULE qui cherche à graviter comme tous les MACRONNAUTES autour de JUPITER distributeur de l’argent public auprès de ses disciples… Qui investirait en France pour payer des Taxes, Impôts, Droits, Charges et autres contributions européennes, nationales, régionales, départementales, locales qui dépassent des montants supérieurs à ses « partenaires » européens… ?
La France est devenue une valeur attractive faciale avec JUPITER, le collecteur de l’argent du citoyen et le distributeur de l’argent public qu’il n’a plus…
Rappelions que le France, sous le règne de JUPITER est devenue le pays le plus endetté d’Europe…
Quel investisseur, Non MACRON-PARTICULE « agréé » viendrait investir en France pour contribuer aux dépenses sociales et migratoires abusives…. Entre autres ?

Répondre
JR 19 mai 2022 - 1:34

Bonjour, la France est devenue une bulle qui va bientôt percer ! Et en plus vous roulez à 80 km/h sur les routes, peut être bientôt 110 km/h sur les autoroutes, ils essayent de vous faire payer des malus de 50 000 € donc vous abandonnez le renouvellement. Tout ce qu’il touche se dépéri, les taxes sont un poison pour notre nation. La réindustrialisation est un leurre, le signal donné par la nomination de l’éscrolo-gauchiste Borne est fort. Le déclin, toujours le déclin, entrainant le déclassement des Français, c’est leur seul objectif. C’est Klaus Schwab qui est content. Les Young Global Leader auront leur sucette… Merci. Bien à vous

Répondre
Obeguyx 19 mai 2022 - 12:06

Le pire là-dedans n’est pas qu’il y ait un impôt, le pire c’est qu’il existe un CONseil National de la Productivité. Quand je vous dis qu’on est en RSS. Le pire aussi, c’est que les Français ont voté pour les mêmes… Mais bravo au commentaire de REMI.

Répondre

Laissez un commentaire