Accueil » La pénibilité pour les politiques

La pénibilité pour les politiques

par Nicolas Lecaussin

Avec la « réforme des retraites », la question de la « pénibilité au travail » revient sur le devant de la scène. Mais nos politiques devrait savoir que la « pénibilité » n’est plus prise en considération dans les autres pays, tant il est difficile de la définir. Pour notre ministre de l’Economie sociale et solidaire (car il existe aussi une Economie antisociale et anti-solidaire), Benoît Hamon, les ouvriers sont les plus « stressés » dans leur travail et devraient donc bénéficier de la « pénibilité ». Preuve irréfutable que notre Ministre connaît le monde de l’entreprise, le travail des cadres qui doivent faire du chiffre, les sacrifices et les prises de risque des entrepreneurs et des chefs d’entreprise, etc… Ceux qui ne sont jamais stressés…

You may also like

1 commenter

Anonyme 22 juin 2013 - 1:59

Vous avez dit: pénibilité ?
La pénibilité, c’est de supporter toutes les c… de nos politiques qui, pour la plupart, ne connaissent rien au monde du travail, le vrai, qui produit des richesses.

Répondre

Laissez un commentaire