Accueil » La liberté des médias à l’épreuve de la guerre

La liberté des médias à l’épreuve de la guerre

par Jean-Philippe Delsol
prop_4_pendules.png

La Russie ferme les médias et les sites indépendants pour que les Russes n’entendent qu’une seule musique poutinienne. Ce n’est d’ailleurs qu’un aspect d’un gouvernement despotique qui n’a pas hésité à faire assassiner les journalistes et politiciens qui s’opposaient à lui.

Ainsi ont été fermés ou limités les accès aux sites des éditions russophones de la BBC et de la radio-télévision internationale allemande Deutsche Welle, du site indépendant Meduza et de Radio Svoboda, antenne russe de RFE/RL, média financé par le Congrès américain. Le pouvoir russe vient encore de s’attaquer à la radio Echo de Moscou qui ne couvrait pas l’invasion ukrainienne comme le voulait le maître du Kremlin ! Plutôt que d’être empêchée de dire la vérité, la radio a préféré cesser d’émettre. C’était pourtant, semble-t-il, le dernier bastion d’une presse un tant soit peu indépendante en Russie.

Fallait-il pour autant que l’Europe interdisent d’émettre sur son territoire les télévisions RT France et Sputnik favorables à la Russie et financées par le Kremlin ? Cette décision faisant l’objet d’un règlement publié le mercredi 2 mars au Journal Officiel est douteuse juridiquement tant que nous ne sommes pas en guerre contre la Russie. Elle est surtout désastreuse au plan éthique car elle utilise, pour le combattre, les mêmes méthodes dictatoriales que Poutine, ce qui n’a pas de sens. On ne fait jamais mourir des idées en les muselant, mais en les contrant par des idées meilleures et qu’on respecte soi-même. La fin ne justifie jamais les moyens sauf à y perdre son âme.

 

You may also like

2 commentaires

LAURENT46 7 mars 2022 - 7:35

Ce matin déjà et presque comme tous les jours maintenant j’ai coupé la radio en entendant ces abrutis de journaleux la TV me va bien avec netflix alors que Cnews me semblait bien mais plus aujourd’hui. Je ne voudrais pas même parler des médias publics qui eux sont à l’extrême de la bêtise.
Pour anecdote, hier matin j’avais mis la radio RTL par habitude pour couper vite alors que l’idiot d’animateur ne savait pas pourquoi quelques auditeurs faisaient des beignets. La culture a déjà un sacré coup dans l’aile avec de tels abrutis. Je suis sévère pas pas assez au regard de la manipulation et de l’idiotie médiatique permanente. Il en est de même d’ailleurs pour la qualité des programmes et je ne voudrais pas même m’engager sur la qualité musicale au risque d’être encore plus sévère. Entre le Covid, l’Ukraine et les Présidentielles il y a de quoi devenir fou rien qu’en ouvrant un média audio visuel. Pas étannant que les Français soient les champions du monde dans l’absorption de tranquillisants et d’anti dépresseurs.

Répondre
Obeguyx 7 mars 2022 - 10:41

Bravo pour votre article Jean-Philippe. Petite précision : notre âme est déjà perdue, notamment depuis qu’on s’est vassalisé à l’OTAN, donc aux US. Comme dirait JR : Charles, au secours !!!

Répondre

Laissez un commentaire