Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La liberté de chasser menacée encore une fois par la gauche

La liberté de chasser menacée encore une fois par la gauche

par
435 vues

Le député écologiste NUPES Charles Fournier a déposé une proposition de loi visant à faire interdire la chasse le dimanche. Il justifie cette mesure par le nombre d’accidents de chasse (80 dont 7 mortels sur la période 2020-2021) et la tranquillité des promeneurs en pointant du doigt « le problème de l’agitation que cela crée dans une forêt avec les bruits, les chiens. Accorder un moment d’apaisement dans la nature [lui] parait également très utile ».

Plusieurs objections peuvent être opposées à cette atteinte à la pratique d’une activité dont on peut considérer qu’elle relève du patrimoine culturel immatériel. Tout d’abord, la période de chasse ne court qu’en hiver, saison où il y a le moins de promeneurs. De plus, restreindre la chasse le week-end, c’est obliger les chasseurs à chasser en semaine, ce qui n’est pas possible lorsqu’on est salarié, ou alors à ne plus chasser du tout. En d’autres termes, ou bien on opère une sélection sociale pour avoir le privilège de chasser, ou bien on supprime purement et simplement une liberté ancestrale.

Ensuite, il est toujours très étonnant d’entendre un écologiste s’opposer à la chasse quand on voit le rôle joué par celle-ci dans la préservation de l’environnement : régulation des espace, protection des cultures contre les espèces nuisibles, actions de surveillance pour la faune sauvage, actions de lutte contre le risque sanitaire…

Enfin et surtout, il s’agit d’une nouvelle atteinte aux libertés individuelles, qui participe d’un étatisme forcené qui veut tout normaliser à outrance. Cette attaque contre la chasse soulève en réalité une question fondamentale : est-il encore possible aujourd’hui d’être libre dans un cadre normatif de plus en plus contraignant ?

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

6 commentaires

JR 7 avril 2023 - 5:33

Bonjour, à part interdire, de quoi est capable la Nupes ? Merci. Cordialement

Répondre
JR 7 avril 2023 - 6:01

Bonjour, c’est déjà Mathilde Panot ( LFI…) qui avait fait instaurer les malus (50 000 €) sur les véhicule de type Pick-Up 4 places. Résultat, de nombreux foyers ruraux ont été obligé d’acheter 2 véhicules plutôt qu’un seul polyvalent (4/5 places, chargement, possibilité de tracter, voire 4 roues motrices en montagne, etc..). Il est clair que LFI c’est la gauche bobo. Et ils s’étonnent que le RN grimpe. Merci. Bien à vous

Répondre
Astérix 8 avril 2023 - 1:24

Nous avions déjà des tordus à gauche, et maintenant nous en avons d’autres en jupons ! cette instauration du malus à 50 000 € est une honte.Il faut radier Mathilde Panot sur le champ et lui interdire toute fonction politique !

Répondre
JR 8 avril 2023 - 8:02

Bonjour Astérix, j’ai envoyé plusieurs courriers à Mathilde Panot, luis demandant de s’expliquer sur la motivation de son amendement, c’est resté sans réponse. Il s’agit d’une gauche bobo, idéologue, qui n’a rien à voir avec celle de Georges Marchais par exemple. Rassurez-vous, Marchais n’était pas ma tasse de thé. Cela étant dit, la grille des malus actuels, jusqu’à 50 000 € pour une auto assez ordinaire n’a pas été instauré par Panot ou ses complices décadents, mais par les Hollandistes et suivi par les Macronistes, tous deux désirant capter un électorat pseudo vert, mais vrai extrémiste verdâtre. Ces verts sont un véritable fléau pour nos libertés, pour notre industrie et pour l’humanité. Il s’agit d’une idéologie mortifère, après le communisme et le nazisme, les écolos politiques sont un courant de pensée à stopper sans perdre 1 minute. Oups, veuillez, SVP, m’excuser pour mes accords sur le précèdent message, j’ai modifié mes phrases sans me relire ensuite, comme j’en ai hélas l’habitude… (ah le temps ! ). Démacronisons. Merci.

Répondre
Astérix 10 avril 2023 - 8:08

Merci JR, en plein accord, Hollandistes, macronistes sont des socialocommunoverdâtres, mais les français sont des veaux, ils ne bougent pas et sont contents de toutes ces conneries parfaitement inacceptables !
C’est à désespérer ! Bien sur, il faut démacroniser d’urgence. Bien à vous.

Répondre
JR 8 avril 2023 - 8:09

Bonjour Madame Barrière, puisque nous évoquons les malus de 50 000 € digne d’un pays communiste, je me demande si cette taxe est constitutionnelle ? Ce malus met nos concitoyens dans des situations ou ils ne peuvent plus acheter le véhicule adapté à leur usage. Je pense notamment aux besoins de tracter (remorque, vans, etc..). Plus aucun véhicule familiale éligible à ce besoin n’échappe à des malus monstrueux, a minima 30 000 € et jusqu’à 50 000 €. C’est un véritable problème de liberté pour nos concitoyens contribuables. Merci. Salutations cordiales

Répondre