Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » La France vient-elle vraiment de vivre « quatre décennies de libéralisme » ?

La France vient-elle vraiment de vivre « quatre décennies de libéralisme » ?

par
680 vues

En consacrant tout un dossier aux « quatre décennies de libéralisme » que la France viendrait de vivre, et qui expliqueraient tous les problèmes qu’elle connaît aujourd’hui (dans l’éducation, la santé, l’énergie, les services publics, etc.), L’Humanité Magazine donnera au lecteur libéral une bonne occasion de rire aux éclats. L’ennui est que, dans un pays comme la France, beaucoup de gens, qui ne sont pourtant pas des lecteurs de L’Humanité, adhèreraient certainement à ces idées. Une petite mise au point s’impose donc.

VMware Fusion Pro

Déjà, comment qualifier les 40 dernières années de « libérales » quand on sait que le taux de prélèvements obligatoires a globalement augmenté au cours de cette période, passant de 39,8% du PIB en 1981 à 45,2% du PIB aujourd’hui ? Quant aux dépenses publiques, elles sont passées de 46,4% du PIB à 59% du PIB. Difficile donc de voir ici le signe d’un libéralisme rampant…

Source : Insee, FIPECO

Source : Insee, FIPECO

L’Humanité Magazine nous fait part ensuite d’un scoop : ce « libéralisme » que nous connaîtrions depuis maintenant 40 ans, l’initiateur en serait… François Mitterrand. Celui-ci aurait, lors du « tournant de la rigueur » de 1983, ouvert « une parenthèse libérale qui ne s’est jamais refermée, dans laquelle tous les présidents suivants, avec plus ou moins de zèle, se sont engouffrés ».

Contrairement à ce qui est écrit ici, ce n’est pas du tout 1983 qui marque un tournant dans l’histoire économique de la France contemporaine, mais bien 1981, avec l’arrivée au pouvoir de François Mitterrand, lequel mena une politique collectiviste de « rupture avec le capitalisme » (nationalisations, augmentation considérable des taux d’imposition, création de l’IGF – devenue ensuite ISF -, accroissement des réglementations). Les résultats ne se sont pas fait attendre : en 1981, le nombre de chômeurs était d’un peu plus de 1,5 million ; il a dépassé les 2,5 millions en 1986 (Pascal Salin, Français, n’ayez pas peur du libéralisme, Paris, Odile Jacob, 2007, p. 48). C’est le socialisme et le collectivisme mitterrandiens qui furent responsables de cette hausse du chômage en France, pas le libéralisme, qui n’a, faut-il le rappeler, jamais vraiment été testé dans notre pays.

Vous pouvez aussi aimer

2 commentaires

nanard 20 janvier 2023 - 9:24

Si je peux me permettre, il y a une confusion entretenue par certains politiques sur les définitions de libéralisme…
Il faut remonter après guerre, pour comprendre la reconstruction de la France, qui n’a rien de libérale … D’autant que la parti communiste y a contribué ( Sécurité sociale, retraites, conventions collectives… ENA…) Si on y regarde de près, schématiquement jusqu’aux années 60, il y avait une partie de l’industrie qui était étatique ; charbon, fer, transport ferroviaire parfois automobile (Renault)… dans laquelle a fleuri le syndicalisme ouvrier. Et toute une partie plus « libérale », d’entreprises, qui gravitaient autour. En même temps, l’état importait du pétrole, qu’il revendait aux industries… Les fournisseurs de pétrole s’apercevant que les états finançaient leurs développement et ont voulu y mettre fin, ce qui a entrainé les crise pétrolières de 70 et 73… entrainant l’arrivée d’un autre « socialisme » représenté par F. Mitterrand. On pourra noter que pendant cette période, il n’y avait pas de déficit des budgets…. Mal préparé au défaut de recettes pétrolières, l’état n’a pas su s’adapter, se croyant encore « riche » et « l’adaptation » des gouvernements à la mondialisation déjà existante, mais « voilée » par un « isolement » dû aux recettes pétrolières n’a donné que des solutions inefficaces . On connait la suite depuis 81 et 83 en particulier, mais nos origines sont biens teintées de dirigisme. Le libéralisme n’a jamais existé réellement.

Répondre
Astérix 20 janvier 2023 - 12:22

Vous plaisantez !? Quatre décennies de socialocommuniste et maintenant les verts ! Le vrai libéralisme est très très loin, d’autant plus que les français ont oublié sa définition.!? depuis 1981, avec cette crapule de Mitterrand, la France s’est enfoncée et est en train de crever à petit feu ! Ou est passé le libéralisme ???

Répondre

Laissez un commentaire