Wednesday, January 19, 2022
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » La CEDH saisie par des associations demandant le retour des familles de djihadistes

La CEDH saisie par des associations demandant le retour des familles de djihadistes

par François Turenne

Les associations de soutien aux familles des djihadistes ont saisi la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) pour qu’elle sanctionne la France. Ces associations ont porté plusieurs recours devant les juridictions administratives françaises, sans succès, pour réclamer le rapatriement des femmes et des enfants de djihadistes. Le Conseil d’Etat s’est déclaré incompétent, considérant que cela relevait de la seule appréciation du ministère des affaires étrangères. Depuis 2017, seuls 35 enfants de moins de 12 ans ont été rapatriés. Il en reste encore des dizaines dans les camps des forces kurdes en Syrie. Quant aux femmes, un nombre important ont suivi leur mari parti combattre en Syrie alors que de nombreuses autres ont répondu à l’appel sur internet de combattants de Daech qui souhaitaient prendre épouse. Nous avons tous en tête les vidéos sur les réseaux sociaux de Françaises brûlant leur passeport français, une fois arrivées en Syrie. Le gouvernement sait le risque que ces femmes et enfants peuvent représenter, certains ayant subi un lavage de cerveau de la part de Daech sont incapables de se réinsérer dans la société.

La CEDH s’est considérée compétente pour répondre sur le fond à la requête des associations. Le jugement sera rendu par la grande chambre composée de 17 magistrats. Au regard des dernières décisions très « progressistes et humanistes » de la Cour, on peut craindre un jugement favorable aux requérants. Pour autant, la France, si elle est condamnée, pourra-t-elle s’exécuter ? Les femmes qui sont parties en Syrie et ont brûlé leur passeport ont démontré leur haine de la France. Difficile dans ces conditions de concevoir leur rapatriement.

You may also like

2 commentaires

Dudufe septembre 30, 2021 - 9:51

La CEDH saisie par des associations demandant le retour des familles de djihadistes
Et puis quoi encore ?

Répondre
Leriche novembre 3, 2021 - 12:44

La CEDH saisie par des associations demandant le retour des familles de djihadistes
Le gouvernement ne doit pas céder aux revendications des associations quelles qu’elles soient .Celles ci ne sont pas élues et ne représentent donc pas la majorité du peuple .Que l’on commence par couper leurs subventions .Je ne veux pas que les impôts servent à payer des allocations à des ennemies du peuple français .

Répondre

Laissez un commentaire