Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » L’hôpital, victime de la bureaucratie : le Figaro confirme

L’hôpital, victime de la bureaucratie : le Figaro confirme

par Nicolas Lecaussin

L’IREF l’a écrit il y exactement un an, au début de la pandémie : l’hôpital français est malade de sa bureaucratie. Le Figaro partage ce constat dans son enquête et désigne le coupable de la crise hospitalière : la sur-administration. Si l’administration a, au début de la crise, essayé de faire des efforts pour faciliter le travail des soignants, la situation empire rapidement surtout à cause du processus décisionnel qui se heurte aux nombreuses couches administratives. Plus le budget de la santé a augmenté, plus on a dépensé pour créer des emplois administratifs.

Selon les chiffres de l’OCDE, 35,22 % des emplois hospitaliers en France ne sont pas médicaux ou paramédicaux, contre 24,3 % en Allemagne, une différence de plus de 10 points. La fonction publique hospitalière, c’est environ 1,2 millions de personnes en France ou 21 % du total des fonctionnaires ; en Allemagne, les emplois publics consacrés au secteur hospitalier ne dépassent pas 5 % du total des emplois publics. Il n’y a pas de solution possible à la situation dans les hôpitaux sans remise en cause de la bureaucratie.

You may also like

4 commentaires

serge 31 mars 2021 - 6:31

La bureaucratie est partout
Il n’y a pas qu’à l’hôpital qu’il y a un excès de bureaucratie. dans toutes les entreprises le problème est identique. Les règlements divers et variés imposent cette bureaucratie. Cette situation est l’aboutissement du dénigrement des métiers manuels et de l’école qui favorise la formation générale à la formation technique. Les bureaucrates favorisent la création de nouveaux postes de bureaucrates !

Répondre
montesquieu 31 mars 2021 - 12:57

L’hôpital, victime de la bureaucratie : le Figaro confirme
Semez de fonctionnaires et il pousse des impôts comme disait Clemenceau
Il pourrait ajouter aujourd’hui toujours plus de bureaucrates et de paralysie dans l’action et la réactivité
L’hôpital est un bon exemple que tout le monde peut comprendre.

Répondre
sophie de menthon 4 avril 2021 - 7:41

Faire exploser l’Etat profond !
Cette pandémie a enfin ouvert les yeux des français sur le drame de cette bureaucratie qui nous détruit à petit feu . Le prochain président de la République devra être élu sur un vrai projet détaillé et argumenté de la réforme de la fonction publique . Mais il n’y a plus de chef à la tête de l’Etat profond … un challenge ! réformer doit être la priorité absolue sans laquelle les autres réformes ne seront pas possible , et les entreprises continueront d être asphyxiée

Répondre
Alain MITON 4 avril 2021 - 7:52

Hôpital et bureaucratie
Connaissez vous l’hôpital public ?
Auriez-vous eu le privilège d’être admis (dans un lit) à l’hôpital ? Pour voir, de l’intérieur ce qui s’y passe et parler en connaissance de cause ?
C’est bien peu probable.
L’hôpital public est un établissement de super-grand luxe. Le système hospitalier public français explique le trou de la Sécurité Sociale qui le finance intégralement.
Comme souvent en France, il s’agit d’un état dans l’état, et cela suffit à expliquer beaucoup de choses.
Cet univers est très verrouillé
Bien cordialement
Alain Miton

Répondre

Laissez un commentaire