Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Grève chez Total : quand les hauts salaires bloquent le travail des petits

Grève chez Total : quand les hauts salaires bloquent le travail des petits

par
209 vues

Depuis la fin du mois de septembre, la CGT appelle les salariés de TotalEnergies à la grève, ce qui engendre notamment des pénuries de carburant dans la région parisienne. Le syndicat dénonce les actionnaires qui « se gavent sur le dos du plus grand nombre », les conditions de travail et les suppressions de postes ainsi que l’entretien des sites qui se ferait « sous le prisme de la réduction des coûts, reléguant la sécurité à l’arrière-plan ». Sont donc demandés une revalorisation salariale d’environ 10%, l’embauche d’intérimaires et de CDD et un « plan massif d’investissement ».

Pourtant, à en croire l’entreprise, et même ses employés, ces derniers ne sont pas vraiment à plaindre. En janvier 2022, les salaires ont augmenté de 3,5% en moyenne, en plus d’un intéressement-participation moyen de plus de 9 000 € (dont le minimum est fixé à 7 000 €). Selon TotalEnergies, « la rémunération mensuelle moyenne d’un opérateur de raffinerie en France en 2022 est de 5 000 € par mois [primes comprises] ». Difficile dans ces conditions de convaincre les Français qu’il est justifié de leur couper la pompe à essence et les empêcher de travailler.

Malgré tout, TotalEnergies veut répondre à la grève : sous réserve de la fin des blocages, il propose d’avancer la négociation annuelle obligatoire sur les salaires au mois d’octobre. Cette négociation a normalement lieu en janvier et avait déjà été avancée à novembre après des échanges intervenus pendant l’été. On peut donc se demander si la CGT ne fait pas preuve d’un brin de mauvaise foi en bloquant une entreprise capitale pour le pays alors qu’elle aura bientôt l’occasion de négocier avec la direction. Une nouvelle preuve que le syndicalisme ne cherche pas le bien des Français, ni même celui des salariés, mais la nuisance synonyme de notoriété.

Vous pouvez aussi aimer

7 commentaires

Laurent46 11 octobre 2022 - 4:26

Est-ce qu’il y a une différence entre les hauts salaires de Total et ceux de la fonction publique Républicaine ? ou est l’exemple ? sauf que d’un côté ils produisent de la richesse et de l’autre du glandouillage et de la fainéantise. Trouvez les vrais coupables

Répondre
Almaviva 11 octobre 2022 - 7:23

Le travail de la CGT : anéantissement du pays pour permettre ce remplacer le système capitaliste par le communisme !!

Répondre
Obeguyx 11 octobre 2022 - 8:26

On le sait depuis des décennies : c’est la CGT qui gouverne en France. Notre chef d’Etat est un lâche et rien d’autre. Il y a bien longtemps que le problème de la CGT devrait être réglé (fin des subventions d’Etat, par exemple). Maintenant, si la population est mécontente, elle n’a qu’à aller faire le coup de poings dans les rangs de ces malfaisants. Mais là aussi il faut du courage et si les français en avaient ça se verrait déjà dans les urnes. Le Français est mûr, aujourd’hui, à toutes les soumissions et compromissions.

Répondre
Duhamel 11 octobre 2022 - 6:48

La CGT ou la confédération nationale des Tire-aux-flancs sont tout simplement des maîtres – chanteurs .Fermons les raffineries en Franceet importons nos carburant d’Italie ou de Belgique ..et toute laCGT direction le chômage .

Répondre
Morel 11 octobre 2022 - 9:28

Toujours les mêmes qui arrivent à geuler la bouche pleine . Pauvres France …..

Répondre
Accenteur 11 octobre 2022 - 9:30

Les salariés de TotalEnergie en France veulent leur part des bénéfices que l’entreprise fait partout dans le monde sauf en France. Ils veulent donc spolier les salariés des autres pays qui génèrent les bénéfices.

Répondre
Paul FELTEN 11 octobre 2022 - 3:19

Je suis frappé que personne ne mentionne le fait que cette grève s’inscrit dans le contexte d’une guerre en Europe qui perturbe fortement le marché des hydrocarbures. Cette grève joue donc objectivement le jeu du sieur Poutine. Serait-ce une coïncidence? Vraiment?
Grinderdo

Répondre

Laissez un commentaire