Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » France Stratégie, ou l’entre-soi institutionnalisé

France Stratégie, ou l’entre-soi institutionnalisé

par
651 vues

France Stratégie est un organisme, placé auprès du Premier ministre, qui « formule des recommandations au pouvoir exécutif, organise des débats, pilote des exercices de concertation et contribue à l’évaluation ex post des politiques publiques » comme l’indique son site internet.

Le 24 mai 2023, l’institution organisait une conférence sur les incidences économiques de l’action pour le climat. Autour de la table, on trouvait bien sûr les auteurs du rapport : Jean Pisani-Ferry, ancien commissaire général de France Stratégie, ancien directeur du Centre d’études prospectives et d’informations internationales (CEPII), ancien conseiller économique de Dominique Strauss-Kahn et de Christian Sautter au ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, soutien de la première heure d’Emmanuel Macron ; et Selma Mahfouz, ancienne commissaire générale adjointe de France Stratégie.

A leurs côtés :

  • Gilles de Margerie, l’actuel commissaire général de France Stratégie, précédemment directeur de cabinet d’Agnès Buzyn (ministre des Solidarités et de la Santé), passé par le cabinet du Premier ministre Michel Rocard ;
  • Cécile Duflot, directrice générale d’Oxfam France, ministre du Logement et de l’Égalité des territoires de François Hollande, ancienne secrétaire nationale des Verts ;
  • Claire Waysand, directrice générale adjointe d’Engie (ex-Gaz de France, dont le plus gros actionnaire est l’État français), ancienne numéro deux du cabinet du Premier ministre Jean-Marc Ayrault et ancienne directrice du cabinet de Michel Sapin au ministère de l’Économie et des Finances ;
  • Natacha Valla, ancienne de la Banque centrale européenne (BCE), ex-directrice adjointe du CEPII, actuellement doyenne de l’École du management et de l’innovation de Sciences Po Paris et, depuis 2022, présidente du Conseil national de la productivité (nommée par Jean Castex) ;
  • Agnès Benassy-Quéré, sous-gouverneur de la Banque de France, ancienne directrice du CEPII (comme Pisani-Ferry avec lequel elle a publié, en 2012, un livre intitulé « Politique économique), et ancienne chef-économiste du Trésor.

Tout le monde est à tu et à toi, tout le monde s’embrasse, personne ne contredit l’autre. Il n’y a pas de réel débat, mais un entre-soi, pour ne pas dire un copinage, plus que gênant pour celui qui est dans la salle. C’est ainsi que l’organisme, souvent présenté comme le think tank du Gouvernement, réfléchit !

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

4 commentaires

Roven 29 mai 2023 - 5:33

Encore un machin pseudo démocratique mais bien technocratique, vous êtes contents du CESE ? Des conventions de ceci ou cela ? Du commissaire au plan ?
Tout ceci est une fumisterie, en réalité il n’y a personne dans l’avion, à part une bande de coquins contents d’eux, qui nous mènent au crash.
Mais où sont passés les citoyens ?
C’est simple, on les achetés avec des chèques tirés sur votre banque…

Répondre
LYBD 29 mai 2023 - 4:03

Bien sur ce sont des machins qui servent à recycler des élus, des ministres et des hauts fonctionnaires. Ils ont en général très peu travaillé et acquis aucun résultat dans leur poste. Et des bidules, il y en a plein les placards.Des comités « théodules »

Répondre
Almaviva 29 mai 2023 - 7:00

Tous ces gauchistes emmènent la France vers l’abîme !! Ils faudrait avoir le courage de dissoudre tous ces « machins » inutiles !

Répondre
AlainD 31 mai 2023 - 9:34

A t on une idée concrète de ce que coûte cette technostructure vivant probablement d’argent public et pas au smic.
Vous décrivez France Stratégie comme un think tank, je crains qu’il ne sorte que de la fumée de ce réservoir, fumée destinée à nous endormir…

Répondre