Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Fermer l’économie et les écoles n’a pas stoppé le Covid

Fermer l’économie et les écoles n’a pas stoppé le Covid

par
80 vues

Les confinements n’ont sauvé aucune vie. C’est ce que démontre une étude de Casey Mulligan, économiste à l’université de Chicago. Aux États-Unis, les fermetures d’entreprises ont amputé le PIB américain de 3,5 % en 2020, et près de 100 000 entreprises ont fermé définitivement. Des millions d’enfants ont pris du retard dans leur apprentissage. Et tout cela pour rien. Le système fédéral américain permet de faire des comparatifs intéressants, tant les politiques anti-COVID ont été diverses selon les États.

D’après cette étude, après le premier mois de pandémie, les organisations (entreprises, écoles, commerces, etc.) qui ont adopté des protocoles de prévention sont devenues les lieux les plus sûrs des États-Unis. M. Mulligan montre « que les employeurs ont adopté des protocoles d’atténuation au printemps 2020 » comme la distanciation physique, le masque, le filtrage de l’air, etc. Ils n’ont pas attendu les directives gouvernementales pour le faire. Le niveau de transmission dans ces organisations était inférieur à celui d’une famille. De même, « les infections des élèves et du personnel des écoles primaires et secondaires avaient vingt fois plus de chances d’être attribuées à la communauté (famille, amis) plutôt qu’à quelqu’un d’autre dans leur école ».

Ainsi, fermer les entreprises (en obligeant au télétravail), les commerces et les écoles aurait été, en grande partie, inutile. Le sacrifice économique risque d’être plus néfaste que le Covid.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

1 commenter

François MARTIN 11 mai 2021 - 8:48

Pourquoi le gouvernement réussirait-il à vaincre le virus alors qu’il échoue partout ailleurs ?
Les grandes interventions étatiques ne servent à rien, n’ont jamais servi à rien.

Ponctionner pour réinjecter est en soi un ânerie*. Sauf qu’une partie des sommes sommes colossales qui transitent alors par les blanches mains étatiques s’évapore au passage.

Tant que les peuples n’auront pas compris que c’est juste une arnaque ça risque de continuer.

* En général, on prend aux bons pour donner aux mauvais. Effet pervers garanti !

Répondre

Laissez un commentaire