Accueil » En Pologne, la forte solidarité envers les Ukrainiens

En Pologne, la forte solidarité envers les Ukrainiens

par Aymeric Belaud

Pendant quelques jours, je me suis rendu à Cracovie, en Pologne. L’arrivée à l’aéroport Jean-Paul II nous rappelle le contexte géopolitique actuel : des avions militaires y sont stationnés, vont et viennent dans les airs. Dans les rues de l’ancienne capitale, on entend parler ukrainien. Des réfugiés font la queue pour recevoir des vivres. On voit aussi de nombreux drapeaux du voisin envahi par la Russie de Vladimir Poutine. Ces drapeaux ne sont pas seulement sur les bâtiments officiels ou sur les monuments, mais aussi dans les vitrines des commerces de tout type, ou encore le long des fenêtres de nombreux logements. Sur un bon nombre de drapeaux installés par les commerçants, la colombe blanche de la paix apparaît.

Dans les restaurants et les hôtels, des affiches en ukrainien expliquent aux réfugiés qu’un thé ou un café leur est offert. On retrouve cela dans les petites gargotes comme dans les halls d’hôtels 4 étoiles. Si le gouvernement polonais montre la voie, de par les annonces du président Andrzej Duda ou du premier ministre Mateusz Morawiecki, c’est un élan de solidarité issu de la société civile qui traverse le pays. Sans l’Etat, les citoyens polonais s’organisent pour tenter de venir en aide, comme ils le peuvent, aux réfugiés ukrainiens. Lors du début de la vague migratoire, les réseaux sociaux en Pologne ont été inondés d’offres de logement et d’accueil pour les réfugiés. Certaines colocations d’étudiants et de jeunes actifs reçoivent ceux qui fuient l’horreur. Même des militants de partis classés très à droite, voire à l’extrême-droite, ont accueilli chez eux des migrants ukrainiens.

Décrite comme hostile envers les étrangers, se concentrant uniquement sur elle-même ou ne respectant pas les droits des individus, la Pologne se montre comme le pays le plus à la hauteur de la situation. N’en déplaise aux médias progressistes d’Europe occidentale qui veulent faire passer ce pays pour l’enfer sur Terre. Connaissant les ravages du communisme et l’impact d’un régime russe autoritaire/totalitaire, les citoyens polonais et leur gouvernement répondent par la générosité envers un peuple frère agressé.

La solidarité est vraie quand elle n’est pas imposée. Et elle est d’autant plus forte et puissante quand elle est libre. Ce qui se passe en Pologne en est la preuve. L’Etat français et les institutions européennes devraient réfléchir à cela.

You may also like

1 commenter

Obeguyx 7 avril 2022 - 4:57

La Pologne mise au rencard par l’UE est, aujourd’hui, le seul bon exemple de toute l’UE. Quand je vous dis qu’on est dirigé par des fous !!!

Répondre

Laissez un commentaire