Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Chômeurs de longue durée : la planche à billets continue de fonctionner

Chômeurs de longue durée : la planche à billets continue de fonctionner

par Adélaïde Motte

800 millions d’euros pour les chômeurs de longue durée : c’est la nouvelle proposition d’Elisabeth Borne, ministre du Travail, qui répartit cette jolie somme d’argent du contribuable entre les offres de formation et les contrats de professionnalisation. Cet argent doit inciter les chômeurs de longue durée “à aller vers des formations en entreprise avec promesse d’embauche et qui visent des métiers qui recrutent”. Reste à savoir pourquoi les chômeurs auraient besoin de l’Etat pour entamer de telles démarches.

Ce plan de 800 millions fait pâle figure face aux besoins du million et demi de chômeurs concernés. Comme souvent, les moyens proposés par l’Etat sont à la fois excessifs et insuffisants. Excessifs parce que les dépenses publiques sont déjà trop élevées et que la conjoncture demande plutôt qu’on les baisse. Insuffisants parce que les différentes politiques gouvernementales toujours plus dirigistes nous ont mis dans une situation dramatique. Tout l’enjeu est aujourd’hui d’abandonner les mesures étatistes qui ont prouvé leur inefficacité pour accepter de laisser faire le marché. En l’occurrence, la lutte contre le chômage ne requiert pas des plans à 100, 800 ou 1 000 millions, mais l’assouplissement du Code du travail pour permettre aux entreprises de recruter et former plus facilement.

You may also like

5 commentaires

Tibus 54 9 novembre 2021 - 5:26

Chômeurs de longue durée : la planche à billets continue de fonctionner
Il y a plus de 1 million de chômeurs non indemnisés en France .
N’ont ils donc jamais pensé à aller vers cet eldorado des stages qui débouchent sur des promesses d’embauche dans des secteurs d’avenir ? Heureusement cette manne va leur montrer la voie…

Répondre
Laurent 9 novembre 2021 - 6:09

Chômeurs de longue durée : la planche à billets continue de fonctionner
Comme déjà dit les assistés de la République sont aujourd’hui mieux lotis qu’un ouvrier professionnel qui trime toute la journée pour gagner un peu plus de 2000 € par mois, chargé de nourrir sa famille et qui n’a droit à rien alors que les fainéants de la République touchent le RSA sinon plus, des primes régulière tous les 3 mois, ne payent ni loyer ou crédit de maison, ni électricité réglé par les collectivités locales tout comme le chauffage de leurs habitats et si d’aventure ils sont dans le sud de la France on les retrouve sur les plages dès que le soleil pointe son nez. Des parasites qui n’ont jamais été que des charges pour le pays, sans oublier qu’ils viennent du monde entier pour en profiter soutenus là aussi par d’autres parasites de la République qui sont grassement payés par les fonds publics. Mais la République et quelques nombreux chroniqueurs souvent eux aussi du même genre sont là pour soutenir ce système qui va à la faillite du pays provoqué par tous ces parasites de la République.

Répondre
Thierry GERMAIN 9 novembre 2021 - 7:58

Chômeurs de longue durée : la planche à billets continue de fonctionner
OFFRES DE FORMATION
Pour la vingtième fois, je reçois de la part d’une innocente démarcheuse, dont la voix indique qu’elle est d’origine lointaine (peut-être liée au niveau de misère de son salaire ?), une proposition de formation attachée à mon « compte formation » inexistant. Je fêterai bientôt l’âge tendre de 80 ans comme retraité des mathématiques pensionné par la SUISSE !!!
Ces démarches perdurent en dépit de mes patients et courtois refus adressés à cette pauvresse attelée à son terminal robotisé comme l’étaient les chevaux de trait aveugles dans nos mines…
Madame BORNE a-t-elle fait tester l’efficacité du logiciel et le quotient « compétence / coût » du prestataire ?
Vive l’imbécillité étatique ! A vos poches, contribuables impuissants et navrés ! A vos bulletins de vote, veaux abusés par l’équipe de bras cassés recrutée par un Rastignac de carnaval !

Répondre
Astérix 9 novembre 2021 - 8:23

Chômeurs de longue durée : la planche à billets continue de fonctionner
En accord avec Laurent et en plus nos crétins de dirigeants ne feront rien pour baisser les charges et les prélèvements hallucinants qui font que les salariés se plaignent d’un salaire net, à juste titre, trop faible ce qui ne les incitent pas à travailler.
Les employeurs étranglés par ce système débile sont également coincés.
Toute l’organisation économique est en voie d’explosion par la connerie de nos « élites ».
Mais les français sont contents de ce régime digne de l’ex URSS ! sinon ils ne voteraient plus pour ces énarcotechnocrates !
Toujours les 70 % du P.I.B. en dépenses publiques alors qu’il faut les réduire à 30 % maximum.
Alors seulement le chômage baissera !

Répondre
Dudufe 9 novembre 2021 - 11:31

Chômeurs de longue durée : la planche à billets continue de fonctionner
Bravo pour les commentaires de mes 4 prédécesseurs . En particulier,celui de Thierry Germain qui malgré ses 80 ans a été démarché pour une formation ! J’en ai plus de 82 et ne l’ai pas encore été . Le logiciel serait-t-il efficace dans mon département ?

Répondre

Laissez un commentaire