Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Charles Prats : la vérité qui dérange

Charles Prats : la vérité qui dérange

par
100 vues

Il ne fait pas bon critiquer le gouvernement. Charles Prats, ancien enquêteur des douanes, vice-président du tribunal judiciaire de Paris et auteur du Cartel des Fraudes, a écrit le tome 2 de cette enquête qui met au grand jour l’ampleur de la fraude sociale et fiscale en France. Or, dire au gouvernement qu’il surveille mal l’argent du contribuable, lui vaut une enquête administrative pour infraction au devoir de réserve.
Face aux révélations de Cartel des Fraudes, le gouvernement avait pourtant d’autres solutions : demander un rapport plus précis à Charles Prats, mener les réformes nécessaires pour mettre fin à la fraude, ou même, pour rester dans la communication chère à notre gouvernement, produire ses propres chiffres sur la fraude, signaler les mesures déjà prises, en annoncer de nouvelles et condamner fermement les fraudeurs. Au lieu de cela, il préfère enquêter sur l’auteur qui consacre du temps et de l’énergie à ce qui devrait être fait par l’Etat. Que ce dernier ne fasse pas son travail, c’est déjà pénible. Mais s’il punit ceux qui le font pour lui, la situation ne risque pas de s’arranger.

Vous pouvez aussi aimer

12 commentaires

Laurent 22 octobre 2021 - 5:40

Charles Prats : la vérité qui dérange
Mais peut-être que les plus gros fraudeurs ne sont que les serviteurs de l’Etat, tout comme ses rentiers à vie, L’Etat lui même sans oublier les collectivités locales. Cela en fait du monde qu’il ne faut pas déranger. Au regard des projets d’augmentation des taxes Nationales et locales pour 2022 je crains qu’un jour prochain les choses finiront très mal.

Répondre
chris 22 octobre 2021 - 7:06

Charles Prats : la vérité qui dérange
Bjr, ah ce n’est pas bien de démontrer que les petits copains ne font rien, faut le punir!

Répondre
HENNEMANN 22 octobre 2021 - 7:43

Charles Prats : la vérité qui dérange
Ce gouvernement se moque des Français.
Il laisse pourrir les situations sociales difficiles sans vouloir voir les problèmes (fraude sociale, immigration, justice, économie…)
Au lieu de reconnaitre le travail intéressant de Mr Prats, il punit ce lanceur d’alerte !
En revanche il sait diviser les Français avec sa gestion calamiteuse de la crise et instaurer un passe sanitaire inutile et délétère.
Les élections arrivent et j’espère que les électeurs sauront choisir un président digne de ce poste !

Répondre
Husson 22 octobre 2021 - 8:36

Charles Prats : la vérité qui dérange
Quand on sait que les directions de la CAF et de la CNAV (retraites) ont interdit à une commission parlementaire càd nos représentants de venir enquêter sur les moyens de contrôle mis en place pour lutter contre la fraude, on comprend mieux l’état de délabrement de notre fonction publique et surtout la mentalité qui y prévaut..

Répondre
Belloeil 22 octobre 2021 - 8:39

Charles Prats : la vérité qui dérange
C’est tellement honteux comme décision qu’il faudrait identifier QUI a décidé d’une telle enquête pour le « brocarder » et lui rendre la vie « difficile » . De telles décisions sont indignes !

Répondre
ambelouis 22 octobre 2021 - 9:56

Charles Prats : la vérité qui dérange
La position prise par Jupiter contre ce serviteur de l’État, qui dérange, ne peut se surprendre que les incrédules et candides qui croient en la Loyauté et la sincérité du Président et de son équipe de MACRONAUTES….
La Cours des Comptes, et maintenant un dénonciateur républicain de plus, qui exposent et dénoncent des faits existants (fraudes individuelles ou d’États étrangers) depuis des dizaines d’années, qui progressent sans enquêtes approfondies…ni de décisions sans appel prises et tenues, ne sont pas dans le programme laxiste des Gouvernements de  »lâches » que la France possède depuis des années….
Tout le monde SAIT, Tout le monde en est conscient, Tout le monde dénonce et nos gouvernements sont pris dans le » formole » pour agir sur ces réseaux de voleurs et de profiteurs vivant sur le dos des contribuables….
Ceci est un fait qui se prolonge et que nos politiciens évacuent en se passant « la patate chaude » après l’avoir placé les problèmes sous le tapis. Pendant leurs quinquennats.
Honte à nos gouvernants, qui laissent une place toujours plus grande à l’absentions, celle qui dénonce le manque de confiance et de crédibilité attachées à nos politiciens préoccupés par leurs élections….
Qu’est-ce que la France aujourd’hui ?
Rien, quoi Rien, peu de chose, mais qu’importe…!

Répondre
Pierre Bouchet 22 octobre 2021 - 11:56

Charles Prats : la vérité qui dérange
Eh oui, il ne faut pas oublier que la fraude se pratique au plus haut niveau: depuis plus de 10 ans, les membres du Conseil Constitutionnel touchent des indemnités qu’aucune loi organique ne leur a octroyé, et les Ministères et la Cour des Comptes ne veulent pas répondre aux interpellations faites par de hauts juristes à ce sujet, ou répondent qu’ils n’y peuvent rien !!!

Répondre
Adélaïde Motte 22 octobre 2021 - 12:48

Charles Prats : la vérité qui dérange
Merci à tous pour vos commentaires.
Manifestement, le gouvernement n’aime pas que les fraudes soient révélées au grand public : seule la Cour des comptes a le droit de le faire, le problème étant que le livre de Charles Prats risque d’être plus lu…

Répondre
montesquieu 22 octobre 2021 - 5:03

Charles Prats : la vérité qui dérange
Et voila une fois de plus que les bureaucrates sont les ennemis de La France. Avec Macron et ses propos qui font honte à la France, aux Français et à sa fonction, comment s’étonner que ses actes soient en accord avec ses propos dans tous les domaines.

Répondre
Astérix 23 octobre 2021 - 8:31

Charles Prats : la vérité qui dérange
Le livre de l’excellent Charles PRATS aura au moins permis d’expliquer aux français où passent leurs impôts…! Si seulement nos compatriotes pouvaient enfin réagir et ne plus cautionner les politiques des escrocs et des menteurs qui nous gouvernent.
Lorsque l’on nous explique qu’il est impossible de baisser les taxes mais que, dans le même temps, des dizaines de milliards partent en fumée avec la fraude sociale, il faudrait arrêter de nous prendre pour des imbéciles !

Répondre
zelectron 23 octobre 2021 - 5:41

Charles Prats : la vérité qui dérange
dénoncer certes avec courage ce n’est pas apporter une stratégie de rétorsion à l’égard de ces traitres !

Répondre
Dudufe 26 octobre 2021 - 10:40

Charles Prats : la vérité qui dérange
Oui Pierre Bouchet ,cette fraude est dénoncée depuis plusieurs années par Monsieur Thierry Benne ,lequel ,du coup,va lui aussi avoir un contrôle fiscal !
C’est sérieux,il s’agit ,quand-même de 8000 euros par mois touchés anormalement par les membres du Conseil Constitutionnel , un comble!!!

Répondre

Laissez un commentaire