Accueil » Chargeur universel : l’UE s’en prend à la liberté des entreprises

Chargeur universel : l’UE s’en prend à la liberté des entreprises

par François Turenne
prop_4_pendules.png

Les parlementaires européens et les dignitaires du Conseil se sont mis d’accord sur un texte visant à introduire le chargeur universel. Dans les cartons de la Commission européenne depuis de nombreuses années, le texte a été ressorti par la présidence française du Conseil de l’UE. Rien étonnant à cela tant Bruno Le Maire et consorts sont de farouches opposants aux GAFAM. Aussi n’ont-ils pas été difficiles à convaincre par les écologistes et anti-GAFAM de tous poils qui avaient affûté leurs argumentaires et déployé une grande campagne de communication pour alerter sur le problème écologique des chargeurs multiples. Les médias, eux-aussi en croisade contre Apple, répétaient les éléments de langage des partisans du chargeur universel, sans réelle distance critique. Ainsi, à partir de l’automne 2024, Apple devra proposer à ses clients le même chargeur pour tous ses appareils que Samsung, Xiaomi ou LG.

Pourtant, les arguments en faveur d’un chargeur différencié ne manquent pas. D’abord, Apple, depuis de nombreuses années, fait preuve de bonne foi écologique puisque l’entreprise ne donne plus de chargeur au moment de l’achat d’un appareil. Il faut l’acheter ou continuer à utiliser son ancien chargeur. Ensuite, les chargeurs Apple bien qu’ils soient chers, sont plus robustes et durables. La marque à la pomme assume un côté haut-de-gamme. Surtout comment ne pas évoquer la liberté des entreprises de pouvoir se différencier de leurs concurrents ? Et comment l’UE concilie-t-elle son combat incessant contre les monopoles, les ententes, les abus de positions dominantes, bref sa défense de la concurrence, et le fait d’imposer une uniformisation des produits vendus par les entreprises ?

Petit à petit, l’UE se transforme en une entité hyper régulatrice qui n’hésite pas à bafouer les règles les plus élémentaires du libre marché. Imposer un chargeur unique, c’est réduire, voire supprimer l’innovation à terme sur les chargeurs. C’est donc le meilleur moyen d’entraver de nouveaux progrès en matière de transition écologique !

You may also like

7 commentaires

Obeguyx 13 juin 2022 - 7:05

Quand je vous dis et répète que nous sommes en UERSS. Les chargeurs ne sont que l’arbre qui cache la forêt. Tiens à propos de forêt, si vous possédez un bois et que vous voulez le vendre, connaissez-vous les obligations liberticides qu’il faut subir pour arriver à vos fins ? Même pour une valeur de 1000, 2000 ou 3000 €. Là non plus pas de minimum et surtout aucune logique, ni intelligence. Et puis le vote de ce dimanche vient de tomber et nous sommes aux portes du « communisme ». Bravo les français !!!

Répondre
montesquieu 13 juin 2022 - 3:50

Liberté, liberté chérie comme tu es malmenée, que dis je ignorée. l’URSS en
a rêvé, La France de plus en plus collectiviste et liberticide l’a fait, pire que la Chine deXi!

Répondre
AlainD 13 juin 2022 - 3:59

Pour une fois je ne suis pas vraiment contre : mon épouse possède un Samsung et moi un Nokia, nos chargeurs ne sont pas compatibles et donc chacun emporte le sien quand nous partons en voyage.
Dans le domaine de l’automobile, certes différent, les constructeurs utilisent des pièces communes à plusieurs marques, châssis, moteurs… personne ne trouve à redire à cela…

Répondre
yuropp 14 juin 2022 - 3:27

Et… avez vous essayé de tirer doucement sur le câble, coté chargeur, pour voir si ça se débranche ?
Sur le chargeur du Samsung, vous allez découvrir un magnifique spécimen de prise USB. j’avoue que je suis moins sur de moi sur le Nokia : ce sont vraiment des antiquités…
Si le chargeur Nokia n’est pas compatible, ou s’il n’existe pas de câble compatible, ça signifie que vous ne pourrez pas le charger dans un avion, ce qui est bien triste. Et s’il existe un câble compatible avec les prises « avion », vous pourrez vous en servir pour vous connecter à n’importe quel chargeur.

Pour moi, toute cette histoire n’est qu’une pseudo-solution à une absence de problème.

Répondre
PAL 13 juin 2022 - 6:45

L’IREF a mieux à faire que de s’effaroucher face à cette proposition pour une fois logique et utile, une rareté!!!

Répondre
yuropp 14 juin 2022 - 3:29

Utile à quoi, au juste ?
Les eurocrates sont des défonceurs de porte ouverte !

Répondre
yuropp 13 juin 2022 - 7:14

Caporalisme et incompétence
Quand le tout premier iPod d’Apple est sorti, en 2001 (déjà 20 ans !), il n’avait pas de chargeur du tout. Juste un câble pour le brancher sur la prise USB d’un ordi (Mac ou Micro$oft). Et quand le premier chargeur pour iPod est apparu, sa sortie, c’était, devinez quoi, une prise USB tout ce qu’il y a de plus standard. Et depuis, tous les chargeurs pour des appareils portatifs Apple (pas les ordis, qui consomment trop) « sortent » sur cette même prise USB.
Dans le petit monde des téléphones portables « standard » (pré-iPhone), effectivement, coté chargeur c’était n’importe quoi, avec un câble connecté « à demeure ». Mais petit à petit tout le monde s’est aligné.
Et à présent tous les chargeurs pour téléphones, qu’ils soient vendus avec un téléphones ou achetés séparément (attention toutefois à certains modèles qui, usurpant le marquage CE, peuvent tuer leur utilisateurs sur un défaut d’isolation !) ont une (ou deux) prise(s) USB, et sont compatibles avec absolument n’importe quel téléphone de moins de 15 ans (estimation). Idem pour les prises USB installée dans les avions, les bus, etc.
Le « chargeur universel », les entreprises en ont fait une réalité, sans attendre les ronds de cuir bruxellois. Conséquence, tous leurs délires sur les « montagnes de chargeurs » sont bons pour le recyclage.
La seule chose qui diffère, c’est le câble : un bout de fil électrique avec un connecteur USB à un bout, et un connecteur « autre » à l’autre bout. Seulement, ils se sentent moins idiots à dire « on a normalisé les chargeurs » plutôt que « on a normalisé un bout de fil ». D’autant que ça leur permet de mentir sur les soit-disant « économies ». Mais peut être n’ont-ils pas même eu la curiosité élémentaire de débrancher la prise sur leur téléphone de fonction ?
Quant à leur choix du second connecteur « obligatoire », c’est une régression car l’USB C est beaucoup plus fragile que le connecteur qu’Apple est pourtant en train d’abandonner, sous la contrainte administrative.

Répondre

Laissez un commentaire