Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Au lieu de subventionner (encore) les aéroports de la région Occitanie, privatisons-les !

Au lieu de subventionner (encore) les aéroports de la région Occitanie, privatisons-les !

par
711 vues

Lundi 23 octobre, la chambre régionale des comptes (CRC) d’Occitanie a publié un rapport à charge concernant la gestion des aéroports intermédiaires régionaux constamment déficitaires et incapables de fonctionner sans l’aide des pouvoirs publics.

Il s’agit précisément de sept aéroports qui ne représentent que 14 % du trafic régional, Toulouse Blagnac et Montpellier Méditerranée en concentrant, à eux-seuls, respectivement 70 et 16 % et disposant d’un modèle économique plus viable.

Les aéroports de Nîmes, Béziers, Perpignan, Carcassonne, Tarbes, Rodez et Castres transportent, en effet, moins de 700 000 voyageurs par an et possèdent tous des comptes dans le rouge, la palme revenant à Bézier avec 3,5 M€ de déficit annuel. Une somme naturellement compensée par les collectivités locales.

La faute à un maillage territorial trop dense qui rebute les grandes compagnies aériennes mais qui attire leurs consœurs low-cost, avides de subventions, dont le montant total avoisine les 30 M€.

Deuxième point intéressant : la CRC conteste les retombées économiques, avancées par les élus locaux, des aéroports objet de l’enquête. La concurrence étant faussée, rien ne dit que les touristes ne viendraient pas en villégiature dans ces territoires par un autre moyen si ces aéroports n’existaient pas, en prenant le train ou l’avion mais en passant par une autre ville.

Finalement, c’est la conclusion de la présidente de la CRC, Valérie Rénet, qui s’avère être la plus éclairante : « Le modèle économique de ces aéroports n’est pas viable, car il repose sur de l’argent public ».

Tout comme ADP (Aéroports de Paris), les aéroports régionaux mériteraient donc d’être privatisés en vue de rationaliser leur gestion ou d’être supprimés.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

7 commentaires

BYL 30 octobre 2023 - 8:24

Est ce à l’état de transporter des voyageurs ?? Que ce soit la compagnie aérienne comme Air France ou les attachements comme les aéroports comme ADP ? Encore plus grave lorsqu’ils sont déficitaires ou subventionnés.
L’état n’est pas là pour boucher le trous avec de l’argent public; d’autant plus grave quand on sait que le privé gère mieux et paie des impôts.

Répondre
Martron 30 octobre 2023 - 8:52

Il y a d’autre solutions que des privatisations vers des sociétés qui ne regardent ( et mal) que leurs interêts financier à cour terme et sont souvent d’une compétence discutable (Et je suis gentil ,voir résultats) un peu de bon sens et de réalisme actif dans une gestion locale peuvent donner de meilleures résultats (voir Angoulême),que des entreprises opportunistes et de qualité douteuse.

Répondre
Nicolas Lecaussin 30 octobre 2023 - 9:32

C’est le client et la concurrence qui décident de leur compétence

Répondre
Koris 30 octobre 2023 - 11:22

Il n’y a pas de concurrence dans les infrastructures. Vous n’allez pas construire 2 aéroports concurrents l’un à côté de l’autre, de même pour les autoroutes ou les ports.

Les infrastructures de transports sont par nature monopolistiques sur une zone d’influence plus ou moins grande.

Répondre
Nicolas Lecaussin 30 octobre 2023 - 11:34

Il y a des aéroports privés partout dans le monde ! Ils concentrent 40 % du trafic mondial !

Répondre
Martron 30 octobre 2023 - 8:53

Il y a d’autres solutions que des privatisations vers des sociétés qui ne regardent ( et mal) que leurs interêts financiers à cour terme et sont souvent d’une compétence discutable (Et je suis gentil ,voir résultats) un peu de bon sens et de réalisme actif dans une gestion locale peuvent donner de meilleures résultats (voir Angoulême),que des entreprises opportunistes et de qualité douteuse.

Répondre
Laurent46 30 octobre 2023 - 10:11

Trouvez moi des structures publiques en cette République gauchiste et laïque qui n’est pas déficitaire ?
Ecoutez ce que disent ces médiocres
payez de l’énergie mais ne la consommez pas !
achetez des voitures mais marchez à pied !
etc. tout est bon pour les imbéciles pour promouvoir et fabriquer des produits et ne pas les utiliser !
sauf les festivals et autres loisirs tous accaparés par la politique et tous aussi déficitaires
Mais oh combien de Présidents, directeurs, directeurs adjoints et leurs services associés tous aussi médiocres et prétentieux les uns que les autres pour la seule industrie déficitaire des loisirs pour des minorités qu’ils sont capables de produire.

Répondre