Accueil » A Seattle, on a enfin décidé de punir les crimes et les délits

A Seattle, on a enfin décidé de punir les crimes et les délits

par Nicolas Lecaussin

Seattle est une ville où le mouvement « Black Lives Matter » a été particulièrement actif et violent et où le slogan « Defund the police » a été bien appliqué : les autorités locales ont choisi de baisser le budget de la police ainsi que le nombre de policiers. Les conséquences ont été dramatiques : Seattle fait partie aujourd’hui de villes américaines avec la plus forte augmentation du nombre de meurtres : + 74 % sur la période 2020-2021. En 2021, les agressions violentes sont en hausse de 24 % par rapport à 2020 et les vols à main armée de 18 %.

Mais le nouveau procureur de la ville, Ann Davidson, qui vient d’être élu, a décidé de prendre les mesures nécessaires contre la criminalité et d’enrayer le laxisme policier et judiciaire.

Jusqu’à maintenant, le tribunal de Seattle fermait les yeux sur les accusés qui n’étaient coupables «  que » d’une…vingtaine de délits. Le vol jusqu’à 750 $ de marchandises, l’intrusion résidentielle et la destruction de biens n’étaient jamais punis par la loi ! Il existe même un cas célèbre, celui du délinquant William Piccone, qui s’est retrouvé pas moins de …46 fois devant le juge sans être condamné.  Les accusés étaient généralement libérés et dirigés vers  des services sociaux, parfois affectés à un cours de « dynamique de la vie » où on leur faisait la morale  avant de les relâcher dans la nature.

Ce qui change avec Ann Davidson, c’est qu’ils comparaîtront devant les juges de la Cour municipale d’où ils ne pourront sortir qu’avec une forte caution. Sinon, ce sera la prison. Mme Davison a déclaré à la presse que seulement 118 personnes étaient responsables de plus de 2 400 crimes à Seattle au cours des cinq dernières années. Seattle a encore un long chemin à parcourir pour être une ville sûre, mais les électeurs commencent à voir qu’ils ont eu raison d’élire cette femme procureur.

You may also like

1 commenter

Almaviva 25 mai 2022 - 7:47

Il est clair que seule la fermeté vis à vis des délinquants peut permettre de retrouver la tranquillité !! En France, on en loin ! Dommage on ne peut pas voter pour les procureurs !

Répondre

Laissez un commentaire