Accueil » 100 000 morts de la Covid ! Mais combien à cause des mesures sanitaires ?

100 000 morts de la Covid ! Mais combien à cause des mesures sanitaires ?

par Adélaïde Motte

Depuis quelques jours, le gouvernement scrute le cumul des morts de la Covid, dont le nombre se rapproche dangereusement de la barre des 100 000. Un chiffre probablement sous-estimé, à cause des retards de déclaration et des décès à domicile. Mais le gouvernement s’est-il penché sur les morts dues à ses différentes mesures ? Combien de suicides d’étudiants, de restaurateurs, d’entrepreneurs ? Combien de personnes âgées qui se sont laissées mourir faute de pouvoir rencontrer leurs proches ? Combien d’individus décédés d’une pathologie qui n’a pu être soignée du fait de l’engorgement des hôpitaux ? Les cancers font 350 morts par jour, les accidents cardio-vasculaires 450.

N’y avait-il pas d’autres solutions que celle d’arrêter l’économie et confiner tout le pays pour arriver à un résultat de 147 morts de la Covid pour 100 000 habitants, alors que la Suède, très critiquée pour n’avoir pas confiné, en est à 137 morts pour 100 000 habitants ?

Il est encore trop tôt pour faire le bilan de la pandémie, mais il faudra bien à un moment que s’expliquent ceux qui ont déconseillé le port du masque, qui n’ont pas su augmenter les capacités d’accueil de l’hôpital depuis un an, et qui font ouvrir des vaccinodromes géants sans vaccins.

You may also like

1 commenter

François MARTIN 16 avril 2021 - 5:55

100 000 un chiffre “magique“ qui ne veut rien dire
Raisonnons par analogie avec la “canicule“ qui a bouleversé, il y a quelques années, le monde de lq politique et des médias (le monde des microcéphales en somme) :

L’émotion passée, un ministre flingué, on s’est aperçu que la statistique des décès de l’année entière n’était pas significativement différente celle d’une année “normale“. Les personnes âgées victimes de la canicule seraient mortes de toutes façons peu de temps après.
Beaucoup de bruit pour rien. Le pouvoir et les médias, comme d’habitude.

Il serait intéressant de faire le bilan des années 2020 et 2021. Avec moins de morts sur les routes, ceux qui seraient morts de toutes façons, les morts causés par les mesures gouvernementales etc allez savoir ce qu’on pourrait trouver.

L’État intrusif dont la devise est : “puisque ces choses nous dépassent, feignons d’en être l’organisateur, ça nous rapportera sûrement quelque chose“ a encore frappé. Il nous avait aussi fait le coup lors de la crise des subprimes en forçant les banques à emprunter des milliards dont elles n’avaient pas besoin.

Répondre

Laissez un commentaire