Accueil » Plus de robots c’est aussi moins de chômage !

Plus de robots c’est aussi moins de chômage !

par IREF

Ce tableau nous montre bien que l’intensité robotique sur le marché du travail n’a pas de corrélation nette avec le taux de chômage. On remarque même que l’Allemagne, comme la Corée du Sud et le Japon, a un très faible taux de chômage pour une très forte intensité robotique, alors que le taux de chômage de la France est plus élevé pour une intensité robotique bien moindre.

Robots pour 1000 travailleurs Taux de chômage (en %)
Corée du Sud 63,1 3,7
Allemagne 30,9 3,4
Japon 30,3 2,8
Suède 22,3 6,7
USA 18,9 4,4
France 13,2 9,2

Sources :
Taux de chômage harmonisé – OCDE 2017
IFR : International Federation of Robotics

Vous pouvez aussi aimer

1 commenter

FrancisQuinze 17 septembre 2020 - 9:29

Robotisation et chômage
Et donc il suffirait de robotiser tous les pays, et le chômage disparaîtrait ???
Il semblerait qu'il y ait un léger biais, les pays sont d'autant plus robotisés qu'ils sont riches !
Robotisation et emplois sont liés mais l'un n'est pas la conséquence de l'autre !

Répondre

Laissez un commentaire