Accueil » Après la pénurie de main-d’œuvre, le chômage arrive à grands pas

Après la pénurie de main-d’œuvre, le chômage arrive à grands pas

par IREF
La hausse des taux d’intérêt provoque une crise de la dette, c’est-à-dire des marchés obligataires, aussi forte que celle qui frappe les actions. L’impact sera majeur sur la croissance économique

En se révélant à nouveau sérieuse avec l’inflation, les temps de l’excès de demande et de pénurie de main-d’œuvre sont comptés. Dans six à douze mois, la croissance devrait être négative en Europe et en Suisse. Après la pénurie de main-d’œuvre, le temps de la récession, c’est-à-dire des restructurations d’entreprises et de la hausse du chômage, arrive à grands pas. Ce sera l’offre qui sera excédentaire. Ce sera d’autant plus douloureux que l’inflation restera supérieure à la moyenne.

L’Occident détient toutefois un atout majeur. Le libre arbitre est non seulement la source de la créativité et de la prospérité mais aussi ce qui fait la grandeur de l’Occident. «La différence entre l’Occident et le reste du monde tient peut-être, notamment du moins, à la reconnaissance du libre arbitre qu’a fait prévaloir le judéo-christianisme en même temps qu’il a fléché le temps quand l’Antiquité et les civilisations orientales sont restées attachées à des formes de fatum dans des mondes cycliques et que l’islam s’est engoncé dans un déterminisme pointilleux», affirme Jean-Philippe Delsol, dans un livre sur lequel il faut se précipiter: Civilisation et libre arbitre, (Desclée de Bouwer, 384 pages, 2022).

Lire l’article

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire