Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Avec 76 % de charges, le salaire coûte très cher et rapporte très peu au (...)

Avec 76 % de charges, le salaire coûte très cher et rapporte très peu au salarié

dimanche 14 mars 2021, par Nicolas Lecaussin

Il ne faut pas beaucoup d’explications. Le tableau ci-joint est suffisamment clair. Les charges, au total, s’élèvent à 76 % du salaire brut, soit plus de 100% du salaire net. Avec 51 % des charges patronales, la France est championne d’Europe. C’est 2.6 fois plus qu’en Allemagne et qu’aux Pays-Bas. Les charges salariales sont aussi les plus élevées : presque trois fois plus qu’au Royaume-Uni et presque deux fois plus qu’aux Pays-Bas. Le salaire va plus dans les poches de l’Etat que dans celles du salarié.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Avec-76-de-charges-le-salaire-coute-tres-cher-et-rapporte-tres-peu-au-salarie

Vos commentaires

  • Le 15 mars à 05:27, par Laurent46 En réponse à : Avec 76 % de charges, le salaire coûte très cher et rapporte très peu au salarié

    Et ce n’est pas prêt de s’arrêter ! Au moment l’argent public coule à flots dans les collectivités locales lesquelles se dépêchent de réaliser médiathèques, coulées vertes, et autres bâtiments pour les associations en finalité des travaux qui entraînent rapidement sous 2 ans au plus des charges considérables pour les collectivités locales et ce à chaque strate. De fait les taxes et charges diverses y compris sur les salaires ne vont pas diminuer. Au contraire pour une fois que nous restons les champions du monde il faut maintenir le cap et comme l’Etat emprunte déjà sur 100 ans dans l’indifférente générale la France va encore garder longtemps le pompon et tous ceux qui souhaitent réussir leur vie ou leur petite entreprise se sauver le plus vite possible de ce pays. En contre partie les migrants des pays pauvres vont continuer à arriver trouvant dans la France un pays d’accueil semblable au leur mais dans lequel il est encore possible de faire de bonne affaires illicites et mafieuses.

  • Le 15 mars à 07:23, par Gaston 79 En réponse à : Avec 76 % de charges, le salaire coûte très cher et rapporte très peu au salarié

    La conclusion n’est pas exacte. Ce qui est apparent, c’est que le système de prélèvement obligatoire français est plus élevé qu’ailleurs, une partie des charges étant versée chez nos voisins dans des systèmes volontaires et concurrentiels. Une bonne partie des salaires français passent donc en effet entre les mains de l’Etat qui les gère de manière obligatoire, mais pas dans ses poches..

  • Le 15 mars à 09:38, par Astérix En réponse à : Avec 76 % de charges, le salaire coûte très cher et rapporte très peu au salarié

    A quand ces sommes reversées aux intéressés qui pourraient choisir leur propre protection. un système privé et concurrentiel ! Et l’on s’étonne que les salariés, avec un net de plus en plus bas, soient démobilisés et peu enclins à chercher un boulot !
    Mais il faudrait expliquer aux Français dès l’école, l’incommensurable imbécilité de ce système qui démontre une fois de plus le retard de la France néanmoins contente de son régime socialo communiste !
    Continuons !

  • Le 15 mars à 09:49, par montesquieu En réponse à : Avec 76 % de charges, le salaire coûte très cher et rapporte très peu au salarié

    La distinction entre charges patronales et charges salariales est artificielle.
    Le salaire brut réel du salarié est égal à 151% de son salaire brut apparent et son salaire net réel est égal à 50% de son coût réel pour l’employeur.
    Un peu plus de liberté, un peu moins de présence de l’État, l’honnêteté de dire au salarié que son salaire est amputé de 50% sur lesquels il n’a aucun pouvoir de décision, ne feraient pas de mal.

  • Le 21 mars à 07:53, par Maushart En réponse à : 100 %

    il eut été plus pertinent de titrer "100 % de charges", en d’autres termes, le double du salaire net, référence pour bon nombre de salariés,les charges dites salariales étant aussi payées par l’employeur (c’est dit dans l’article). De plus l’employeur fait office de collecteur de charges (et maintenant de collecteur d’impôt depuis l’impôt a la source)
    A titre indicatif, quand un Français touche 50% de ce que dépense l’employeur, un Suisse en touche près de 75%
    Gageons que verser l’argent au salarié et lui faire gérer ses dépenses allégerait le fardeau pour tous...

  • Le 21 mars à 07:53, par Maushart En réponse à : Plutôt 100 %

    il eut été plus pertinent de titrer "100 % de charges", en d’autres termes, le double du salaire net, référence pour bon nombre de salariés,les charges dites salariales étant aussi payées par l’employeur (c’est dit dans l’article). De plus l’employeur fait office de collecteur de charges (et maintenant de collecteur d’impôt depuis l’impôt a la source)
    A titre indicatif, quand un Français touche 50% de ce que dépense l’employeur, un Suisse en touche près de 75%
    Gageons que verser l’argent au salarié et lui faire gérer ses dépenses allégerait le fardeau pour tous...

  • Le 21 mars à 07:54, par Maushart En réponse à : Plutôt 100 % de charges

    il eut été plus pertinent de titrer "100 % de charges", en d’autres termes, le double du salaire net, référence pour bon nombre de salariés,les charges dites salariales étant aussi payées par l’employeur (c’est dit dans l’article). De plus l’employeur fait office de collecteur de charges (et maintenant de collecteur d’impôt depuis l’impôt a la source)
    A titre indicatif, quand un Français touche 50% de ce que dépense l’employeur, un Suisse en touche près de 75%
    Gageons que verser l’argent au salarié et lui faire gérer ses dépenses allégerait le fardeau pour tous...

  • Le 21 mars à 07:54, par Jean Maushart En réponse à : Plutôt 100 % de charges

    il eut été plus pertinent de titrer "100 % de charges", en d’autres termes, le double du salaire net, référence pour bon nombre de salariés,les charges dites salariales étant aussi payées par l’employeur (c’est dit dans l’article). De plus l’employeur fait office de collecteur de charges (et maintenant de collecteur d’impôt depuis l’impôt a la source)
    A titre indicatif, quand un Français touche 50% de ce que dépense l’employeur, un Suisse en touche près de 75%
    Gageons que verser l’argent au salarié et lui faire gérer ses dépenses allégerait le fardeau pour tous...

  • Le 21 mars à 10:08, par Obeguyx En réponse à : Avec 76 % de charges, le salaire coûte très cher et rapporte très peu au salarié

    Un ami, ancien à la sous-direction Régionale de la sécurité sociale dans l’Est a fait une étude approfondie et les résultats sont frappants. La sécurité sociale dans son ensemble n’est pas à mettre en cause. La cause :
    Le nombre pléthoriques de fonctionnaires inutiles ou "planqués" (un bon quart) ;
    Les allocations et remboursements sociaux divers aux non-cotisants et étrangers ;
    La fraude systémique non contrôlée et souvent non recouvrée lorsqu’elle est découverte, etc.
    Avec des décisions immédiates et volontaires :
    On peut réduire au bout d’un an les cotisations des salariés de 25 à 20 % permettant de créer 5 % de pouvoir d’achat immédiat ;
    Au bout de 5 ans on peut ramener les cotisations employeurs de 51 à 30 % et de 30 à 20 % au bout de 10 ans. Les entreprises retrouvant ainsi une bonne compétitivité à l’international.
    Lorsqu’on examine la gestion de la crise COVID, on voit tout de suite où le bât blesse, sauf pour les aveugles adeptes de l’idéologie progressiste ou néosocialiste.
    PS : Mon ami ne peut dévoiler son identité car il craint pour sa vie... (réf. à S.P. décapité et déjà oublié).

  • Le 21 mars à 12:44, par Maellys93 En réponse à : si nous voulons que cela change il suffit de voter

    Nous sommes en "démocratie", si nous voulons que cela change il suffit de voter en 2022 pour un Etat et des collectivités locales moins dépensières.
    Mais qui voudra voter pour un candidat qui propose de se serrer la ceinture ?
    En tout cas pas les 54% de citoyens qui ne sont pas soumis aux impôts directs car vivant partiellement ou totalement d’aides.
    C’est malheureusement cela la démocratie !
    En démocratie pour changer de cap il n’y a que des passages par des temps douloureux (révolution, guerre civile, ...).
    Il nous reste à rêver des temps anciens où nos parents et grands parents avaiens un "dictateur éclairé" comme de Gaulle qui ne se souciait pas de sa réelection.

  • Le 1er avril à 14:37, par Meret Jean-Michel En réponse à : Avec 76 % de charges, le salaire coûte très cher et rapporte très peu au salarié

    Bonjour,
    Comment arrivez-vous à 51% de charges patronales ? Il faudrait préciser votre calcul avec ou sans congés payés et pour quelle rémunération brute. Vous verriez qu’au niveau du SMIC, les charges patronales sont proches de zéro.
    Une information est crédible quand elle est juste et des calculs sont justes quand les hypothèses de base sont connues.
    Cordialement
    Jean-Michel Meret

  • Le 2 avril à 09:12, par Nicolas Lecaussin En réponse à : Avec 76 % de charges, le salaire coûte très cher et rapporte très peu au salarié

    Voici un détail des charges, le classement est aussi celui d el’OCDE. Il est vrai que pour un smicard c’est moins mais c’ets bien pour ça qu’on dit que "ça peut atteindre". :https://fr.irefeurope.org/Publications/Articles/article/En-France-les-charges-peuvent-representer-plus-de-100-du-salaire-net
    Cordialement,
    NL

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière