Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Aux Etats-Unis, le jeu dangereux des grandes compagnies « progressistes (...)

Aux Etats-Unis, le jeu dangereux des grandes compagnies « progressistes »

jeudi 20 mai 2021, par Aymeric Belaud

Les grandes entreprises américaines aiment se donner une image cool, branchée. Désormais, la mode est de se placer du côté des idées progressistes. Du soutien à Black Lives Matter (BLM), jusqu’à la cause LGBT, tout est bon pour se donner une bonne image. Mais ce jeu risque de se retourner contre elles.

En effet, une campagne publicitaire nationale lancée par Consumers’ Research, un organisme conservateur à but non lucratif, vise trois grandes entreprises adeptes du wokisme. Pour un coût de 13 millions de dollars, la campagne va s’attaquer à Coca-Cola, Nike et American Airlines. Elle va mettre ces entreprises en face de leurs contradictions. Par exemple Nike, qui embrasse Colin Kaepernick et la cause BLM, mais qui fabrique ses produits en Chine – notamment des chaussures – dans des usines soupçonnées de recourir au travail forcé des Ouïghours.

Ces attaques sont parfois excessives, comme le sont généralement les publicités politiques. Mais, lorsque des PDG prennent parti dans des combats politiques sans rapport avec leurs activités commerciales, ils doivent s’attendre à être traités comme des politiciens.

A vouloir faire plaisir à une minorité et à l’administration Biden, ces entreprises pourraient perdre une bonne partie de leurs consommateurs. C’est la force d’un vrai marché libre.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Aux-Etats-Unis-le-jeu-dangereux-des-grandes-compagnies-progressistes

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière