Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Les pendules à l’heure > Anne Hidalgo abuse de l’argent du contribuable et refuse tout contrôle (...)

Anne Hidalgo abuse de l’argent du contribuable et refuse tout contrôle légal

lundi 7 juin 2021, par Gabriel Collardey

L’histoire d’Anne Hidalgo à la mairie de Paris est celle d’un gaspillage d’argent public et d’un manque de respect envers les contribuables. Elle s’autorise des libertés personnelles et fait preuve de mauvaise foi lorsqu’elle doit rendre des comptes à ses administrés. Quatre associations ont décidé de mettre en demeure la maire de Paris de publier ses notes de frais. L’avocat Patrick Tabet qui mène la fronde, soupçonne Anne Hidalgo d’avoir abusé de notes de frais et d’avoir fait passer des frais personnels sur ses notes des frais de représentation.

Ce n’est pas la première fois qu’elle fait face à ce type de demande. En 2017 déjà, un journaliste néerlandais avait demandé la publication de ses notes de frais à la mairie. Elle avait refusé malgré un avis favorable de la Cada. Le journaliste avait déposé une requête devant le tribunal administratif, lequel lui avait donné raison. La mairie s’est pourvue en cassation et l’affaire est en attente de jugement par le Conseil d’État. On peut s’interroger sur l’inquiétude qui anime la maire au moment de rendre publiques des dépenses effectuées au frais du contribuable. Cette affaire témoigne de l’opacité qui règne autour des comptes de la mairie depuis que madame Hidalgo est en poste. Elle incarne parfaitement la figure politique de gauche, prompte à faire la leçon mais sans jamais respecter aucun critère moral et éthique dans l’usage des deniers publics.

https://fr.irefeurope.org/Publications/Les-pendules-a-l-heure/article/Anne-Hidalgo-abuse-de-l-argent-du-contribuable-et-refuse-tout-controle-legal

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière