Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


Flashcode 2 url IREF - Institut de Recherches Économiques et Fiscales
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
https://fr.irefeurope.org/5603

par ,

Etats-Unis : les 1 % les plus riches payent 39.6 % du total des impôts et taxes

Thomas Piketty, Emmanuel Saez, Emmanuel Todd... voilà quelques noms de gauche, qu’on associe tout de suite à la « lutte contre les inégalités » et à la « taxation de riches ». Leur grand cheval de bataille, que les médias enfourchent pratiquement tous aussi, est le besoin d’une plus forte imposition des plus riches lesquels, toujours selon eux, ne paieraient pas suffisamment d’impôts. Ces arguments ont été repris par les candidats démocrates - en particulier Bernie Sanders et Elisabeth Warren - à l’investiture pour la présidentielle américaine. Les membres démocrates du Congrès avancent, eux aussi, des propositions en ce sens avec une surtaxe de 10% sur les revenus supérieurs à 2 millions de dollars.

Les arguments des adeptes d’une taxation encore plus importante des plus gros revenus sont néanmoins faux. Le graphique ci-contre, qui utilise surtout les données du CBO (Congressional Budget Office), montre que les impôts effectivement payés augmentent de manière progressive des plus pauvres aux plus riches, passant de 5,1% pour le premier quintile à 39,6% pour les 1% les plus riches. Selon les mêmes données, les 0,1% les plus riches, soit 127 586 ménages américains en 2017 (trop peu nombreux pour apparaître sur le graphique), ont un revenu brut moyen de 2.892.434 dollars et ont payé en moyenne 1.304.779 dollars, ou 45,1%, en taxes fédérales, d’état et locales. Les 1 % les plus riches ont des revenus moyens 18 fois plus élevés que le ménage moyen du premier quintile mais payent au bas mot 219 fois plus d’impôts et taxes. De même, les 0.1 les plus riches ont des revenus 31 fois supérieurs à ceux du premier quintile mais payent près de 482 fois plus d’impôts et taxes. Les riches Américains sont effectivement très riches mais aussi très imposés.

Partager cet article :

Autres lectures ...

Les riches contre le coronavirus

Quand l’État découvre les « riches »


Augmenter les impôts des riches ne fait pas augmenter les recettes

Les étudiants américains remercient les riches !



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

Messages (2)

Titre de l'article ?

le 3 mars, 05:24 par LB

Bonjour,
Je ne vois pas de cohérence entre le titre et le graphique. J'aurai plutôt écrit : les 1% des Américains les plus riches payent 39 % de taxes sur leur revenu total. Non ? Parce que si on cumule les pourcentages sur le graphique ça ne colle pas...
Soit je n'ai pas compris soit le titre est erroné ou trompeur !

3 mars, 09:30 - LB

Erratum : "j'auraiS" bien entendu...

- Répondre -

Source

le 3 mars, 19:06 par Moggio

Je ne suis pas sûr moi aussi de bien comprendre l'article. Pourriez-vous indiquer précisément votre ou vos sources, s'il vous plaît ?

5 mars, 05:57 - LB

Une réponse de la rédaction ?
La source du graphique, Moggio, semble être le national Bureau for Economic Analysis.
Bien à vous.

# Re : Source

10 mars, 13:27 - Nicolas Lecaussin

CBO et National Bureau of Economic Statistics, calculs John F. Early

20 mars, 22:46 - LB

 ???

24 mars, 07:23 - LB

Est-ce qu'on doit conclure de votre silence, Monsieur Lecaussin, que vous vous êtes gouré comme un débutant ou que vous avez été malhonnête dans le titre ?
Ou alors c'est ma stupidité qui est trop crue pour qu'on daigne m'éclairer.

- Répondre -

 css js

FERMER

Suivez les publications de l'IREF,
inscrivez-vous gratuitement
à la lettre hebdomadaire

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies