Pour la liberté économique et la concurrence fiscale

Faire un don

Menu


Pour la liberté économique et la concurrence fiscale


fr.irefeurope.org

Accueil > Publications > Articles > EDF : votre facture augmente, les privilèges des agents restent (...)

EDF : votre facture augmente, les privilèges des agents restent stables

jeudi 7 octobre 2021, par Adélaïde Motte

Le prix du gaz et de l’électricité monte, et avec lui la grogne. Les consommateurs supportent mal que leur facture, déjà salée, augmente de plus de 12%. D’autant qu’EDF aurait une autre solution : diminuer les privilèges de ses employés.

L’argument est imparable : EDF achète l’électricité plus cher à cause de la hausse des prix de l’énergie. Elle doit donc la revendre plus cher. On pourrait pourtant lui proposer une autre option : diminuer les privilèges de ses employés, qui coûtent aux contribuables 2,3 milliards d’euros chaque année.

Salaires, primes… travailler chez EDF rapporte 8% de plus que chez les concurrents

L’électricité est vendue plus cher par le producteur, il faut donc la payer plus cher au distributeur. Soit. Mais beaucoup d’entreprises confrontées à ce type de problème cherchent le moyen de faire des économies afin d’éviter que la hausse de leurs coûts ne pèse que sur leurs clients. Il s’agit là d’un principe simple pour le privé, mais beaucoup plus compliqué pour le public, qui sait pouvoir compter sur l’Etat en cas de coup dur. Les réformes sont donc lentes, voire inexistantes. Chez EDF, elles seraient pourtant bienvenues. Retraites, parc logement, primes et avantages en nature, bien des domaines pourraient être revisités. Même les grilles des salaires pourraient être restructurées. Alors qu’EDF perd en moyenne 100 000 clients par an, ce qui témoigne de son manque d’attractivité, elle paie ses employés 8 à 10% de plus que ses concurrents. Résultat : selon la Cour des comptes, EDF accusait en 2019 un surcoût de masse salariale annuel de 290 millions d’euros.

Les salariés d’EDF sont donc mieux payés, pour un travail équivalent à celui de ses concurrents, avec de nombreux avantages en plus. Par exemple les généreuses primes, épinglées par le rapport 2019 de la Cour des comptes : un mois de salaire pour l’indemnité d’union maritale, un mois et demi pour la naissance du premier enfant et un mois pour les naissances suivantes... Le tout pour un montant de 681 millions d’euros (chiffre 2017), aux frais du contribuable et de l’usager bien sûr. Car lorsqu’EDF n’a plus d’argent, elle préfère en demander à l’Etat plutôt que de tirer leçon de ses mauvais résultats.

Retraites, avantages en nature des agents d’EDF : l’usager paye mais n’en profite pas

La liste des privilèges coûteux pour l’usager et, le cas échéant, le contribuable, est encore longue. Au premier chef viennent les retraites, qui coûtent 800 millions d’euros par an à EDF, donc à ses clients. Une fois qu’il a payé la cotisation pour sa propre retraite sur son bulletin de salaire, le Français client chez EDF paie encore celle des employés de l’entreprise via la contribution tarifaire d’acheminement. Retraite qui a de grandes chances d’être supérieure à la sienne, parce qu’elle porte sur les six derniers mois d’activité. Parlons aussi du parc logement : entre les constructions et les aides, il représente une charge de 295 millions d’euros par an pour EDF. Il y a enfin les avantages en nature, et la considérable ristourne dont les agents d’EDF profitent sur leur facture d’électricité : ils n’en paient que 5 à 10%. En 2019, la Cour des comptes évaluait le coût de cet avantage à 295 millions d’euros. Il profite à 300 000 agents actifs, agents à la retraite, veufs et veuves d’agents, pour les résidences principales comme pour les résidences secondaires, sans limite de consommation. Il comprend l’exonération d’abonnement, qui coûte en principe 92€ minimum.

Les syndicats d’EDF, dont la CGT et Sud, précisent qu’après tout, ce privilège est une compensation bien normale, quand on sait que les employés d’EDF commencent leur carrière avec des salaires proches du SMIC. Outre le fait que les salariés du privé, eux, commencent parfois carrément au SMIC et paient tout de même leur facture d’électricité, on pourrait préciser que la grille de salaire d’EDF prévoit des avancements dès la première année d’embauche, tandis qu’un employé privé payé au SMIC lors de son embauche y reste en moyenne pendant sept ans.

Au total, ces privilèges cumulés coûtent la modique somme de 2,3 milliards d’euros. La suppression de ces avantages, auxquels on pourrait ajouter la sûreté de l’emploi supérieure à celle du privé et la progression automatique des salaires, ferait donc économiser une somme considérable à EDF. Est-il abusif de penser que ces économies pourraient alors être répercutées sur la facture des clients pour la faire baisser, ne serait-ce qu’en commençant par supprimer la TVA perçue sur les taxes énergétiques ?

https://fr.irefeurope.org/Publications/Articles/article/EDF-votre-facture-augmente-les-privileges-des-agents-restent-stables

Vos commentaires

  • Le 8 octobre à 04:43, par MELINE En réponse à : EDF : votre facture augmente, les privilèges des agents restent stables

    Vous ne parlez pas de la dotation au CCE d’EDF qui devrait comme toute entreprise être plafonnée à 0,75% de la masse salariale. à EDF cette dotation est de 1,5 % de la facturation totale générée par l’entreprise.
    Ce qui a permis à ce CCE, royalement piloté par la CGT et SUD de devenir propriétaire de nombreux châteaux soit disant justifiés autrefois pour abriter leurs colonies de vacances auxquelles personne ou très peu ne participent encore maintenant.
    Ces multiples châteaux doivent être chauffés en hiver avec des radiateurs (électriques) monstrueux à cause des hauteurs de plafond.
    Et enfin, le reclassement de nombreux élus, employés de ces CCE, qui bénéficient de postes de pré-retraités comme gardiens des dits châteaux.
    Pour finir, si vous habitez près d’un agent EDF en activité ou en retraite, vous n’aurez aucune difficulté pour les reconnaître, ce sont les mieux éclairés et la devise " c’est pas Versailles ici " ne leur est pas applicable de jour comme de nuit.

  • Le 8 octobre à 05:50, par chris En réponse à : EDF : votre facture augmente, les privilèges des agents restent stables

    Bjr, en 1er ce sont les taxes à baisser même l’abonnement est une taxe déguisée !
    Si nos clowns de gouvernants et les kapos fiscaux savaient gérer le pays, il n’y aurait nul besoin d’inventer les taxes pour combler le trou abyssalde LEURS dettes !

  • Le 8 octobre à 06:12, par Antoine CHANSON En réponse à : EDF : votre facture augmente, les privilèges des agents restent stables

    le message est mensonge rEDF est obligé par l’état a acheter le courant produit par les particuliers a un prix indécent ceci pour faire travailler les entreprises plus ou moins honnètes ...par ailleurs l’état oblige EDF a fournir sa production a bas prix pour ses concurents ceux ci ne font rien ne produisent rien ..ils baratinent sans plus ...

  • Le 8 octobre à 06:49, par Tibus54 En réponse à : EDF : votre facture augmente, les privilèges des agents restent stables

    Et l’Etat empoche TVA, Impôt sur les sociétés et autres babioles sur les augmentations tarifaires, sans parler de sa part des profits à due concurrence de son actionnariat de 84 % ...

  • Le 8 octobre à 07:00, par DORN Gérard En réponse à : EDF : votre facture augmente, les privilèges des agents restent stables

    Vous est il arrivé de penser que vraiment les difficultés de EDF tiennent beaucoup plus aux politiques énergétiques européennes qu’aux avantages salariaux des personnels qui bien sûr paraissent très avantageux mais devraient êtres qu’une base de travail pour améliorer le sort de tous les petits et faibles salaires qui eux ne coûtent rien à personne et enrichissent les sociétés.

  • Le 8 octobre à 07:21, par Carlier Christian En réponse à : EDF : votre facture augmente, les privilèges des agents restent stables

    Un exemple qui montre que souvent les services publics sont plus orientés sur la défense de leurs droits que sur les services rendus à leurs clients.

  • Le 8 octobre à 07:54, par Dominique En réponse à : EDF : votre facture augmente, les privilèges des agents restent stables

    Ce n’est pas en réduisant les avantages des agents EDF qu’on allégerait la facture ! Il faut traiter le mal à la racine. Le lobbying des antinucléaires allemands notamment et la mollesse des français ont détourné l’objectif de la directive sur le réchauffement climatique. C’est la Commission européenne qu’il faut réformer avant tout.
    L’énergie nucléaire garantissant l’indépendance énergétique de la France est la plus décarbonnée.

  • Le 8 octobre à 08:23, par Husson En réponse à : EDF : votre facture augmente, les privilèges des agents restent stables

    Vous avez oublié de mentionner le budget colossal (plusieurs milliards d’euros) dont bénéficie le comité d’entreprise d’EDF, tellement important qu’il a son propre CE étant donné le nombre de salariés qui y travaillent. Spectacles, colonies de vacances, voyages organisés, séjours d’été et aux sports d’hiver, séjours linguistiques, activités sportives... tout à prix cassés pour les employés d’EDF.

    Mes parents vivaient à Annecy. Leur voisin, employé EDF, chauffait la dalle extérieur de sa descente de garage pour ne pas avoir à la déneiger en hiver. C’est pas merveilleux !

  • Le 8 octobre à 08:37, par Bernard GUILHON En réponse à : EDF : votre facture augmente, les privilèges des agents restent stables

    "L’argument est imparable : EDF achète l’électricité plus cher à cause de la hausse des prix de l’énergie."
    Avant la fermeture autoritaire de Fessenheim, EDF n’achetait pas l’électricité, mais en vendait à ses voisins écolos, notamment l’Allemagne. Maintenant EDF achète à l’Allemagne de l’électricité d’origine gazière fortement émettrice de CO2, alors que Fessenheim n’en émettait pas.
    Faut comprendre, Charles !

  • Le 8 octobre à 14:38, par Martin En réponse à : EDF : votre facture augmente, les privilèges des agents restent stables

    la gabegie des compteurs Linki qui a pu décider de les imposer, combien coûtent il aux contribuables

  • Le 8 octobre à 15:14, par Stéphane GOURU En réponse à : EDF : votre facture augmente, les privilèges des agents restent stables

    Je n’arrête pas de le dire, cette fameuse CTA (Contribution Tarifaire d’Acheminement) est une contribution permettant le financement des droits spécifiques relatifs à l’assurance-vieillesse des retraités qui relèvent du régime des industries de l’électricité et du gaz naturel. En 2004, elle fut notamment mise en place avec l’objectif de maintenir le statut avantageux des employés de l’entreprise EDF-GDF...... Comment expliquer que nous, clients EDF-GDF soyons obligé d’alimenter la caisse de retraite de ces agents afin qu’ils puissent garder leurs avantages et en particulier de ne payer que 5 à 10 % d’électricité "par an" ! et cela aussi bien pour les actifs que pour les retraités pour les résidences principales et secondaires ! on se fiche vraiment de notre poire !...... y en a marre de tous ces nantis qui nous pourrissent la vie ! ..... et pendant ce temps là on va encore nous augmenter ! 😡😡

  • Le 8 octobre à 20:51, par Obeguyx En réponse à : EDF : votre facture augmente, les privilèges des agents restent stables

    Que de colère, dans les interventions ! Je salue tout ce beau monde et me sens, d’un coup, bien moins seul. Je pourrais en rajouter une louche, mais c’est inutile : les jeux sont faits. Ils ont tout préparer pour passer la patate chaude au prochain élu Président, et si c’est encore eux, ils feront de la dette. C’est simple comme bonjour. Et dire qu’il y a des tarés qui nous bassinent en disant que Zemmour n’est pas issu de la politique et n’y connait rien. On voit ce que les professionnels de la politique ont fait de la France en moins de 50 ans. Alors où est le risque ? Notre Président actuel n’est-il pas l’instigateur de la vente d’Alstom ? Un fleuron de notre industrie avec un carnet de commande bien chargé à l’époque. Combien a-t-il touché ? Des voyous je vous dis, tous des voyous.

  • Le 8 octobre à 22:06, par Philippe BARTHELEMY En réponse à : EDF : votre facture augmente, les privilèges des agents restent stables

    Bonjour,
    - Ces privilèges existent aussi chez d’autre fonctionnaires : exemple :
    Retraite de base : Montant d’environ 70% du salaire calculé sur les six derniers mois.
    Comment expliquez-vous qu’un enseignant en fin de carrière touche une retraite de base dépassant les 2 000€ NET* (avant impôts) alors celle d’un ingénieur de l’industrie sera plafonnée à 1 500€ BRUT que pour lui se sont les fortes cotisations AGIRC-ARCCO payées par l’employeur et lui-même pendant 40 ans qui vont lui permettre d’un peu d’arriver à 2 500 à 3 000€ nets.
    * exemple réel d’un enseignant du secondaire de mon cercle proche qui n’a cotisé à une complémentaire que les deux dernières années de sa carrière. L’Etat lui a versé un solde en une fois pour celle-ci le premier mois de sa retraite.
    Les autres mensualités autour des 2 450€ nets proviennent du régime de base des enseignants.
    D’où vient tout cet argent ? pas des cotisations des agents ni de leur employeur : l’Etat.
    Ce sont nos impôts et les entreprises privées qui finance le public !
    - Je suis d’accord avec Antoine CHANSON
    Avec mes panneau solaires installés en 2010, je bénéficie d’un coût de rachat (indexé) actuel de 0,60€/kWh injecté sur le réseau, ce jusqu’en 2030.
    Les soit disant vendeurs d’énergie devraient commencer par vendre quelque chose qu’il possède réellement. Par exemple le gaz peut se stocker, donc un vendeur peut en posséder et vendre ce qu’il a. Pour l’électricité, actuellement, ce n’est pas le cas : une fois produite, elle circule est doit être utilisée sinon la tension sur le réseau monte (déjà par la loi d’Ohm).
    C’est EDF (ou EDF Réseau, c’est la même maison en fait) qui produit, régule et achemine le courant, entretien les lignes, donc c’est à lui de le vendre, à personne d’autre. Ils sont des vendeurs de vent. Leur existence étant inutile et illicite, leur disparition supprimerait en partie ce problème (il reste toujours les nombreux petits producteurs locaux comme moi).
    - Concernant les propos de Martin :
    Ce n’est pas une obligation européenne, les allemands ont refuser de le déployer !
    Le compteur Linky a été fait pour supprimer tous les relevés manuels et aider (soi-disant) la régulation du réseau. En pratique il permettra de faire moduler de façon automatique le coût énergétique suivant l’état de la courbe de charge du réseau. Vous consommez en période creuse, vous payerez moins.
    Comme je l’ai déjà dit à un pote cadre à EDF travaillant sur la régulation du réseau :
    Un Linky placé en tête de rue ou à l’entrée d’un gros immeuble est amplement suffisant pour réguler le réseau. Aller "fouiller" chez chaque particulier, n’amène rien techniquement.
    Le Linky relié à la prise spéciale de charge rapide des voiture électriques, permettra aussi dans le futur, de prélever directement des taxes supplémentaires pour compenser celles des carburants qui va baisser.
    Si ça arrive dans le futur, branchez votre véhicule sur une 16A standard NON CONNECTEE.
    Techniquement, ce n’est pas un produit fini, son relais de coupure de 100A n’étant pas dimensionné comme un disjoncteur général ou, même un divisionnaire de tableau électrique qui lui destiné à couper 10 ou 16 ou 32A possède une chambre d’extinction* avec un pouvoir de coupure de 2 000A. Je vous laisse deviner ce qui peut arriver si la coupure à lieu au moment de l’essorage avec la charge inductive ou bout !
    * Chambre d’extinction : endroit confiné où se trouvent les organes de commutation de la puissance, utilisant le champ magnétique d’un petit aimant pour étouffer l’arc électrique qui pourrait venir à se produire au moment d’une coupure "sévère".
    - Dernier Point : Qu’attend l’IREF pour faire supprimer la TVA sur les Taxes ?

  • Le 9 octobre à 03:31, par Gilles En réponse à : EDF : votre facture augmente, les privilèges des agents restent stables

    Précision : ce n’est pas 100 000 clients par an que perd EDF mais près de 100 000 clients par mois. Un beau sujet de réflexion sur l’attachement réel des Français à l’entreprise et sur le naufrage annoncé…

  • Le 9 octobre à 09:57, par Dudufe En réponse à : EDF : votre facture augmente, les privilèges des agents restent stables

    D’accord avec chris. Mieux que des pourcentages voici ma facture EdF de 2020.

    Abonnement : 192.10
    Conso. : 754.22
    Total : 946.32

    Taxes : 221.24
    TVA : 201.00
    Total : 422.24

    Total général:1368.50

    Total des taxes en pourcentage final :1368.50/946.32 = 1.446 soit plus de 44% !!!

    Merci les gars (EDF et l’État) !

  • Le 9 octobre à 13:21, par AlainD En réponse à : EDF : votre facture augmente, les privilèges des agents restent stables

    Tout ou presque a été dit ce qui tend à prouver que le gouvernement ne nous écoute pas ou fait semblant ! Le fait est qu’avec la tva à 20% sur les consommations et les taxes (cta-cspe-tcfe) est une aubaine pour le Trésor Public, l’abonnement n’est taxé qu’à 5.5% mais en quoi est -il justifié ? Je ne suis pas abonné chez l’épicier que je sache ! Tout cela additionné amène les taxes à 35% du montant des factures ce qui est proprement scandaleux.
    Le compteur devait être gratuit mais on s’aperçoit que ce ne sera pas le cas.
    La fumeuse mise en concurrence imposée par l’Europe est un trompe-couillon : EDF ou une de ses nombreuses filiales produit 95% de l’énergie, les fournisseurs alternatifs ne font que revendre une énergie qu’ils ont achetée au rabais.
    Quant aux avantages accordés aux agents (tarifs très réduits, retraites avantageuses, dotation au CE sur le chiffre d’affaires facturé et non sur la masse salariale...) ils sont bien entendu minimisés par les puissants syndicats d’EDF qui se partagent le fromage et ne sont pas près d’en faire profiter les consommateurs. D’ailleurs il est notoire que les plus syndiqués sont les fonctionnaires et les agents de ces entreprises publiques.
    Hélas ce n’est pas demain la veille qu’un Macron ou un autre osera s’attaquer à ces citadelles.

  • Le 10 octobre à 16:53, par BEATRICE HERVE En réponse à : EDF : votre facture augmente, les privilèges des agents restent stables

    Par mrieg le 13/10/2014 à 20:56
    SOURCE : .https://www.lepoint.fr/politique/edf-gdf-les-vrais-privileges-des-regimes-speciaux-11-06-2014-1835073_20.php

    Métier à vivre

    Les idées reçues et les diverses ragots sont apparemment toujours les mêmes, d’une les 32 heures ; ce n’est pas dans toutes les entités EDF car se sont des accords locaux, mes 32 heures effectués sont aussi décomptés de la même façon pour la retraite et le salaire correspond également.
    et de deux le salaire supérieur au SMIC, faux ; la grille de salaire de base GF3 NR30 est en dessous du SMIC depuis plus de trois ans au moins.
    petite aparté avant de continuer.
    pour les envieux bon nombre de postes restent à pourvoir au seins des équipes d’interventions distribution, production, mécanique nucléaire ou hydraulique depuis au moins deux ans, mais les déplacements, la proximité de lignes hautes tensions, de génératrices hautes tensions, ou d’interventions par tout temps (y compris tempêtes) ainsi que sur tout les reliefs hautes montagne rivières et fleuves en crues n’intéressent peu de monde.
    et pour finir je parlerai du soit disant CE la CCAS j’invite toute personne souhaitant porter un jugement sur ce comité d’entreprise de se renseigner sur les textes de lois de 1946 sur la nationalisation de Marcel PAUL (statut national des industries électriques et gazières).
    et surtout pensez à remercier le gouvernement qui à pensé à l’ouverture des marchés ce qui a supprimé le tarif régulé.
    voila je vous ai mis quelques moteurs de recherche...
    tarif régulé, CCAS, marcel Paul 1946, statut des industries électriques et gazières, allez-y..

  • Le 11 octobre à 09:26, par Adélaïde Motte En réponse à : EDF : votre facture augmente, les privilèges des agents restent stables

    Merci à tous pour vos commentaires. Le sujet est vaste, et nous n’avons pas pu le traiter entièrement. Je vous invite à consulter nos autres articles sur le sujet, certains parlent plus en détails des taxes qui pèsent sur les factures.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Lettre Libertés

Suivez les publications de l'IREF, inscrivez-vous gratuitement à notre lettre journalière