Institut de Recherches Économiques et Fiscales

IREF Europe - Institut de Recherches Économiques et Fiscales

Pour la liberté économique
et la concurrence fiscale


par ,

Un député européen coûte 1,7 million d’euros par an

Les élections européennes auront lieu le 7 juin prochain. Les partis politiques font campagne pour leurs candidats mais oublient de dire combien le Parlement européen coûte aux contribuables : plus de 1,3 Milliard d’euros par an dont 66 % uniquement pour le personnel.

On connaît du Parlement européen les problèmes liés au bâtiment de Strasbourg et la méfiance des électeurs envers des députés dont ils ne saisissent pas bien le rôle. Et pour cause. Même si les missions des parlementaires européens ont été élargies ces dernières années, leur utilité n’est pas forcément à la hauteur de leur coût. Les dépenses du Parlement européen se sont élevées à 1 338 millions en 2007 ce qui représente environ 20 % des dépenses administratives de l’Union européenne. Plus de 22 % du budget du Parlement est consacré aux députés ce qui veut dire que chacun des 785 députés reçoit 366 878 euros par an. Cette somme couvre son salaire (environ 7 000 euros par mois), ses frais de déplacement (en 2007, les députés ont effectué 13 562 voyages pour participer aux périodes de session de Strasbourg et de Bruxelles) et la rémunération des assistants.

Toutefois, au sein du Parlement européen, environ 5 248 fonctionnaires travaillent tous les jours. Leur coût représente 44 % du budget, presque la moitié des dépenses. Pour 1 seul député, le Parlement emploie presque 7 fonctionnaires (sans tenir compte des assistants parlementaires) qui coûte, chacun, environ 100 000 euros par an. Ce qui veut dire que 66 % du budget du parlement européen est consacré aux dépenses en personnel (députés inclus).

En rajoutant les dépenses d’information et de communication (22 % du budget), le coût des bâtiments (14 %) et les dépenses « diverses », nous arrivons à un coût d’environ 1.7 million d’euros par an pour chaque député. A ce prix-là, les contribuables européens en général et français en particulier devraient se mobiliser plus et voter pour… une baisse du coût de leurs députés.

Partager cet article :

Autres lectures ...

La dette publique française en hausse rapide
Une bombe à retardement

Rentrée scolaire : devenir « éco-citoyen » avant de lire-écrire-compter


Renforcer les privilèges des fonctionnaires ne réduira pas le chômage !

Les dérives du financement de la protection sociale



Un message, un commentaire ?

Afficher le formulaire

 css js

En continuant la navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies
F E R M E R

Newsletter hebdomadaire
Recevez gratuitement nos publications