Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Une « erreur » du Bureau du recensement avantage les États démocrates

Une « erreur » du Bureau du recensement avantage les États démocrates

par
123 vues

Dans un rapport, le Bureau du recensement des États-Unis a récemment admis qu’il avait surestimé les populations de huit États et sous-estimé les populations de six États lors du recensement de 2020. Tous les États où la population a été surcomptée sauf un sont démocrates et tous les États sous-comptés sauf un sont républicains.

Selon Hans von Spakovsky, ancien commissaire de la Commission électorale fédérale et ancien avocat du procureur général adjoint pour les droits civils au ministère américain de la Justice, ces erreurs seront coûteuses car elles fausseront la représentation au Congrès et le Collège électoral.

Von Spakovsky explique en effet que cette erreur choquante du Bureau du recensement va priver la Floride de deux sièges supplémentaires qu’elle aurait dû obtenir à la Chambre des représentants. Le Texas sera amputé d’un siège alors que le Minnesota et Rhode Island ont chacun gardé un représentant qu’ils n’auraient pas dû avoir, et le Colorado a reçu un nouveau siège alors que rien ne le justifiait !

Ces erreurs nuisibles signifient également que des milliards de fonds fédéraux seront mal alloués. Le financement de nombreux programmes fédéraux est réparti entre les États en fonction de la population.  Les États surestimés recevront désormais une part de fonds fédéraux supérieure à celle à laquelle ils ont droit, aux dépens des États sous-estimés.

Les États dont les populations ont été sous-estimées étaient l’Arkansas, la Floride, l’Illinois, le Mississippi, le Tennessee et le Texas. La plus grande erreur dans le sous-dénombrement s’est produite dans l’Arkansas, où le décompte de la population était inférieur de 5,04 %. Le Bureau du recensement n’a pas expliqué comment il s’est trompé sur le recensement de 2020. Cette erreur ne peut pas être corrigée car les lois fédérales régissant le recensement ne prévoient aucun remède pour corriger ce problème. Et il serait très difficile, selon Hans von Spakovsky, de concevoir un remède acceptable si longtemps après coup. L’idée de procéder à un nouveau recensement de l’ensemble de la nation semble également irréalisable.

Cependant, une chose peut et doit être faite.  Le Congrès doit utiliser son autorité de surveillance pour enquêter et déterminer pourquoi ces erreurs se sont produites, d’autant plus qu’elles ne se sont pas produites lors du recensement de 2010. Les législateurs devraient alors apporter les modifications nécessaires pour s’assurer que cela ne se reproduise plus. C’est la démocratie américaine qui est en jeu. Des élections 2022 et 2024 faussées seraient une catastrophe démocratique.

Vous pouvez aussi aimer

2 commentaires

Obeguyx 22 août 2022 - 9:33

Tout ça est particulièrement marrant, car on retrouve les mêmes procédés que la gauche française. Mais chut, il ne faut rien dire : la gauche c’est le bien (qui fait mal) et la droite c’est le mal (qui fait bien).

Répondre
Pierre Bouchet 22 août 2022 - 9:59

Tout de même très bizarres, ces « erreurs » de comptage, qui vont bien systématiquement dans le sens d’une confiscation du pouvoir par les « démocrates »…

Répondre

Laissez un commentaire