Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Suède : l’insécurité et l’alliance avec la droite portent l’extrême-droite aux portes du pouvoir

Suède : l’insécurité et l’alliance avec la droite portent l’extrême-droite aux portes du pouvoir

par
121 vues

Dimanche 11 septembre, les Suédois votaient pour les futurs membres de leur parlement, et le moins qu’on puisse dire, c’est que la soirée fut agitée. Alors que les électeurs de gauche, encouragés par les sondages et les estimations, espéraient une victoire, le bloc de droite les a progressivement dépassés à partir de 23h, pour atteindre une majorité toute relative de 49,8%, contre 48,7% pour la gauche. Les scores sont si serrés que le verdict final attendra mercredi.

Ces élections fonctionnent avec deux blocs menés, le premier, à gauche,  par l’actuelle Première ministre, la sociale-démocrate Magdalena Andersson, et le second, à droite, par le parti conservateur des Modérés, allié aux Démocrates de Suède (DS), parti nationaliste classé à l’extrême-droite et revivifié par Jimmie Åkesson. Depuis 2005, année où celui-ci a été porté à sa tête, le parti est passé de 5,7% des voix à 20,6% aux élections de dimanche dernier. Pour cela, le DS a beaucoup misé sur la lutte contre l’insécurité, problème croissant en Suède. Åkesson a aussi évincé du parti sa frange la plus violente et fait évoluer sa position sur le “Swexit”, c’est-à-dire une sortie de l’Union européenne. Par ailleurs, le DS est aujourd’hui favorable à une entrée de la Suède dans l’OTAN.

Depuis la crise migratoire de 2015, la Suède a accueilli 300 000 réfugiés, soit l’équivalent de 3% de la population, un record dans l’Union européenne. Or, depuis quelques années l’insécurité augmente, notamment à cause des gangs. La Suède a donc adopté plusieurs lois pour réguler l’immigration, comme la limitation dans le temps des permis de séjour pour les réfugiés et l’instauration de tests sur des connaissances linguistiques et civiques pour les personnes réfugiées ou détentrices d’un visa de travail, étudiant ou de famille et qui souhaitent rester plus longtemps sur le territoire suédois.

Vous pouvez aussi aimer

2 commentaires

Obeguyx 13 septembre 2022 - 5:32

Peut-être LA porte de sortie …

Répondre
Drian 19 septembre 2022 - 12:09

En 2000 , la Suède se vantait de ne pas avoir un seul député d’extrême droite dans son Parlement, mais depuis 2015 a cause de l’immigration ,aujourd’hui le Parlement de ce pays se trouve avec 73 députés d’extrême droite.
En France , on explique que l’immigration n’a rien a voir avec la montée de l’extrême droite, la Suède prouve le contraire
Je rappelle , que la Suède n’a jamais colonisé de pays Arabo-musulmans ni musulmans non arabes.

Répondre

Laissez un commentaire