Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Selon la Cour des comptes, la France sera le seul pays à dépasser les 3 % du PIB de déficit en 2026

Selon la Cour des comptes, la France sera le seul pays à dépasser les 3 % du PIB de déficit en 2026

par
710 vues

La Cour des comptes a publié ce jeudi son rapport annuel sur la situation des Finances publiques qui ressemble fort à une admonestation du gouvernement pour le presser de s’activer sur le front de la réduction de ses dépenses.

Même avec une cible de déficit à 3% du PIB en 2026, l’exécutif devrait trouver 60 Mds€ pour atteindre ses objectifs, la France se voyant décerner le bonnet d’âne des pays européens en la matière.

L’Allemagne et le Portugal, quant à eux, devraient ramener le leur à 0,7 % du PIB, quand l’Espagne et l’Italie (pays pourtant historiquement endetté) atteindraient la barre des 2,5 % du PIB, la Belgique et les Pays-Bas se plaçant dans une situation intermédiaire, entre le niveau des 2,5 % et celui des 3%.

La comparaison la plus affligeante est d’ailleurs sans doute celle qui peut être faite avec le Portugal. Grâce à une sévère cure d’austérité, la dette publique de ce petit pays de la péninsule ibérique devrait s’établir à 95,6 % du PIB en 2026, soit 12,7 points de moins que celle de l’Hexagone, alors qu’en 2019, avant la crise du Covid, la situation était l’inverse : la dette tricolore se montait à 97,4 % contre 116,6 % pour la dette lusitanienne.

Il faut également noter que les prévisions de croissance du gouvernement ont été surévaluées de 0,3 points par rapport au consensus des économistes : de manière euphémique, le président de la plus haute juridiction financière nationale, Pierre Moscovici, déclare d’ailleurs que « les hypothèses économiques sur la croissance sont susceptibles de susciter de la déception ».

Les Assises sur les finances publiques s’étant révélées décevantes, l’option la plus probable est que le président de la République élu en 2027 aura à faire face seul au mur du déficit et sera obligé d’imposer un rude plan de rigueur, faute de quoi notre pays continuera sa descente aux enfers financière.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

2 commentaires

maxens 3 juillet 2023 - 7:41

tout est dit, 50 ans à vivre à crédit, il va falloir payer la note. juste espérer que ce ne soit pas seulement les mêmes qui la paie, à savoir les classes moyennes, alors que l’on a plus les moyens de financer note modèle social

Répondre
Laurent46 3 juillet 2023 - 8:57

Et comment faire autrement avec cette culture de fainéants organisé par le gouvernement et les service publics
je cite » Canicule : le recours à l’activité partielle est possible ! » il n’y a que dans les services publics qu’ils ont chaud toute l’année sauf pour glander, pour les loisirs et pour faire la fête pour lesquels sujets il n’y a pas de problème de chaleur. On a une gouvernance de paumés de fainéants et d’irresponsables. les petits mer d’eux qui sortent à peine des écoless et qui souffre rien que pour se lever le matin.

« 

Répondre