Accueil » Pour assainir les finances de la Sécurité sociale, offrons la pilule du lendemain !

Pour assainir les finances de la Sécurité sociale, offrons la pilule du lendemain !

par Adélaïde Motte

La Sécurité sociale est de ces services publics très chers qui ne satisfont ni ceux qui y en dépendent, ni ceux qui y recourent. Infirmiers, médecins, pharmaciens, patients, tous répètent en chœur que la santé en France est insuffisamment accessible et que les services ne sont pas toujours à la hauteur. On le voit chaque hiver, chaque été, lors de chaque épidémie et dès que quelqu’un a besoin d’un service un peu « exotique » comme un rendez-vous chez l’ophtalmologiste. A ces difficultés, l’Etat, en général, n’apporte que deux réponses : l’augmentation des moyens financiers et le remboursement de nouveaux soins. Sa dernière annonce porte sur la gratuité et la mise à disposition sans ordonnance de la pilule du lendemain, qu’une femme peut prendre dans les jours qui suivent un rapport sexuel non protégé pour empêcher la nidation d’une éventuelle cellule-œuf. C’est ce que l’on appelle la contraception abortive, puisqu’elle provoque un avortement précoce. Cette pilule est pour le moment gratuite pour les moins de 26 ans.

Les différentes pilules du lendemain peuvent coûter entre quatre et vingt euros et sont utilisées par 11% des femmes de moins de 30 ans chaque année, ce qui correspond à environ 650 000 femmes, selon les chiffres 2022 de l’Insee. En prenant une moyenne de 12€ pour prix de la pilule du lendemain, on arriverait à une dépense potentielle de 7,8 millions d’euros par an qui, il est vrai, fait pâle figure auprès des 228 milliards de dépenses de la branche maladie de la Sécurité sociale.

Plutôt que de creuser un peu plus le fameux « trou de la Sécu » (26,1 milliards d’euros en 2021), le ministre de la Santé ne pourrait-il pas se pencher sur une réforme en profondeur  de notre système de soins en l’ouvrant à la concurrence, ce qui a très bien fonctionné chez nos voisins comme les Pays-Bas ou l’Allemagne ?

Vous pouvez aussi aimer

1 commenter

Obeguyx 22 septembre 2022 - 12:14

Tout gratuit !!!! Allons-y, enfonçons le clou !!! Nous sommes gouvernés par une bande d’abrutis jamais vus jusqu’alors !! Et dire qu’on disait qu’on ne pouvait avoir pire qu’Hollande ! Résultat, Hollande risque bien de faire partie, au niveau historique, des « bons Présidents » tant celui-ci est nul, narcissique et belliqueux.

Répondre

Laissez un commentaire