Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Papiers d’identité : quand les plans d’urgence s’alignent sur la lenteur bureaucratique

Papiers d’identité : quand les plans d’urgence s’alignent sur la lenteur bureaucratique

par
912 vues

En mai 2022, le délai de délivrance des papiers d’identité était de 65 jours. Prenant le problème à bras-le-corps, la Première ministre Elisabeth Borne avait alors annoncé le lancement d’un plan d’urgence visant à accélérer la délivrance des précieux sésames. Un an après, un nouveau plan d’urgence est dégainé, toujours par la même Première ministre soucieuse de l’intérêt des Français, car le temps d’attente est désormais de… 66 jours !

Les contribuables français sont dépouillés chaque année de plusieurs dizaines de milliards d’euros via les prélèvements obligatoires qui ont dépassé les 45% du PIB en 2022, et malgré ces taux faramineux, les plus élevés d’Europe, ils doivent attendre plus de deux mois pour avoir un passeport ou une carte d’identité. Il est même refusé le renouvellement des cartes d’identité de moins de quinze ans d’âge alors que leur durée de validité est de dix ans ! La situation va de mal en pis, et il est de plus en plus difficile de trouver un créneau libre dans une mairie pour renouveler ses papiers d’identité. Comme l’argent public résout toujours tout, le ministère de l’Intérieur a débloqué une enveloppe de 10 millions d’euros pour accompagner « les communes qui se mobiliseront dans cet effort collectif ».

Ce délai à rallonge est dû à plusieurs facteurs, notamment le manque de bornes électriques recueillant les empreintes digitales. Le gouvernement en a promis 650 de plus d’ici l’été, mais il n’est pas sûr que cela réponde à l’urgence : la dernière fois qu’on a voulu installer 500 bornes supplémentaires, il a fallu plus de deux mois pour toutes les connecter. Comme l’IREF l’a montré, l’administration électronique française a déjà pris du retard par rapport à d’autres pays où ces missions sont même confiées au privé. Alors, pourquoi ne pas sous-traiter et s’associer au privé pour gérer le numérique dans les collectivités et les préfectures ? Les choses iraient sûrement plus vite.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Laissez un commentaire

6 commentaires

Alamaviva 5 mai 2023 - 6:59

Depuis mi-janvier je désespère d’obtenir un rendez vous auprès de ma commune afin de me faire renouveler mon passeport ! Un simple rendez vous !! pourtour j’ai fait le nécessaire pour ouvrit mon dossier, j’ai tous les documents prévus, j’attends !!

Répondre
Lechaudee 5 mai 2023 - 6:33

Je suis entrain de le vivre.Mon rdv a été pris le 6 janvier par internet avec ma mairie. Et j’ai eu ce rdv pour le 9 Mai.Donc vous voyez 5 mois pour rencontrer un agent qui va regarder mon dossier et ensuite je devrais attendre encore 1 mois voir 2 mois pour avoir ma carte d’identité. Bravo. C’est déplorable

Répondre
Philippe 5 mai 2023 - 8:28

J’ai vécu exactement la même situation et par contre dès qu’on a un ami bien placé on obtient un rendez-vous en moins de 48 heures et la réalité c’est que les fonctionnaires ne travaillent pas puisque la validation du dossier prend 5 minutes montre en main et ils sont tous équipés d’un terminal de scan des empreintes digitales et lorsque je suis passé il n’y avait absolument personne qui attendait donc le service était totalement inutilisé par contre il n’y avait aucun fonctionnaire qui avait l’air décidé à travailler pour assurer ce service voilà la réalité du terrain

Répondre
Astérix 5 mai 2023 - 1:52

Merci Aliénor. Lorsque l’on sait les milliards qui sont dépensés par le secteur privé (prélèvements, taxes, impôts en tout genre), pour financer la fonction publique, il y a de quoi s’effondrer ! L’on aurait pu penser qu’à ce niveau de coût, nous disposerions de services publics de haute qualité ! Il n’en est rien, tous les services concernés sont lamentables, inefficaces ne rendent aucun service, vous font mariner des mois. bref il s’agit d’un système de type ex soviétique !
C’est un véritable scandale !
Merci à nos dirigeants parfaitement incompétents depuis des années !
Un seul remède, privatisation générale sauf pour les fonctions régaliennes.

Répondre
AlainD 5 mai 2023 - 8:52

Macron avait promis de réduire le nombre de fonctionnaires, ils sont encore plus nombreux. Ceci n’est qu’une des promesses qu’il n’a pas été capable de tenir mais pendant ce temps, monsieur visite la France et se préoccupe -entre autre – du devenir des lycées professionnels ! Je croyais qu’il y avait un ministre de l’E.N….

Répondre
JEAN LUC rv 6 mai 2023 - 6:56

Le record est battu pour les permis de conduire internationaux, document exigé par presque tous les pays hors Europe (en plus du permis national) et valable 3 ans. Il s’agit juste de recopier 3 ou 4 lignes. Ce service, assuré jadis en moins de deux semaines par chaque préfecture, a été centralisé a la préfecture de Cherbourg. Il y a 3 ans, il fallait deux mois (pris par surprise car j’ignorais le changement) je l’ai reçu 2 jours après être rentré de voyage. Cette année, il a fallu 4 mois et demi et le « service » annonce des délais jusqu’à 6 mois..’.

Répondre