Tuesday, January 18, 2022
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » OMS, Interpol, CDH-ONU ou l’alliance des despotes contre l’Occident

OMS, Interpol, CDH-ONU ou l’alliance des despotes contre l’Occident

par Jean-Philippe Delsol

Les organisations mondiales multilatérales avaient vocation à favoriser la paix par les échanges et le débat entre les nations. Mais peu à peu, les despotes du monde s’emparent de ces organismes qui peuvent servir leurs intérêts. Le directeur général de l’OMS, proche de la Chine, a fermé longtemps les yeux sur le laboratoire de Wuhan dont est sans doute venu le coronavirus. Le Soudan et la Somalie sont deux des cinq pays représentés au bureau actuel du Conseil des Droits de l’Homme à l’ONU ! Le nouveau directeur général d’Interpol, désigné ce 25 novembre 2021, est le général émirati Ahmed Naser Al-Raisi, visé par de nombreuses plaintes pour torture. Un rapport britannique publié en mars a conclu que les Emirats Arabes Unis avaient détourné le système des notices rouges (les avis de recherche internationaux diffusés par Interpol) pour faire pression sur des opposants. Il semble que les Emirats Arabes Unis aient obtenu cette élection en leur faveur en faisant un don de 50 millions d’euros en 2017 à la Fondation d’Interpol « pour un monde plus sûr ». C’est très inquiétant quand on sait que par ailleurs Pékin a placé par la même occasion un haut gradé au comité exécutif d’Interpol. Désormais on achète donc le droit d’utiliser à son profit les organisations internationales. Ça n’est pas rassurant non plus pour les Ouïgours prisonniers dans les camps du Xinjiang qui ont été filmé par un youtubeur chinois au risque de sa vie. Le sens et l’intérêt de ces organismes internationaux serait-il en train de se retourner contre l’objectif de ceux qui les ont créés ?

You may also like

2 commentaires

Farge83 décembre 1, 2021 - 5:30

OMS, Interpol, CDH-ONU ou l’alliance des despotes contre l’Occident
Cher Maître,
Toutes ces structures, y compris l’Union Européenne ou l’OTAN, ont été créées, peu ou prou à l’issue de la 2e guerre mondiale pour éviter les guerres futures, ou plutôt éviter que les guerres passées ne se reproduisent, et promouvoir la démocratie comme étant le meilleur système politique d’organisation d’une nation.
Malheureusement, les guerres continuent, il y a beaucoup de peuples torturés et de moins en moins de démocraties.
Je ne sais d’ailleurs pas sur quels critères le Président Joe Biden a réussi à trouver 100 démocraties à inviter à sa conférence !
Pour moi, le plus gros échec de l’ONU, FMI et autres est de n’avoir pas pu aider à la création d’une économie résiliente en Afrique, en faisant venir des capitaux et en freinant la corruption. Cela aurait permis de ramener le taux de fécondité à des niveaux raisonnables et de freiner la prochaine vague migratoire de la décennie qui vient.
Quand on voit les maigres résultats de la COP26, je ne vois pas trop de bonnes solutions, sauf peut-être une mauvaise. Mais finalement …

Répondre
ambelouis décembre 5, 2021 - 11:48

OMS, Interpol, CDH-ONU ou l’alliance des despotes contre l’Occident
Le vers est dans le fruit avec la complicité, entre autre, d’une Europe interne, faible et externe par son manque d’influence extérieure…
Place à ceux qui ont faim de pouvoirs et de dominations….
Ainsi va le monde… »on ne se bat pas, lorsque l’on a pas faim… »…..Aujourd’hui ….Demain sera un autre jour…!

Répondre

Laissez un commentaire