Tuesday, January 18, 2022
Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Non, être opposé au pass sanitaire ce n’est pas être anti-vaccin

Non, être opposé au pass sanitaire ce n’est pas être anti-vaccin

par Aymeric Belaud

Allons chez nos cousins québécois. Le gouvernement provincial de François Legault (Coalition Avenir Québec, centre-droit) envisage la mise en place d’un passeport vaccinal pour assister à certains évènements et pratiquer certaines activités. Mais un parti à l’aura récente, le Parti Conservateur du Québec (PCQ, droite libérale-conservatrice) et son nouveau président élu, Éric Duhaime, s’opposent à ce pass. Leurs adversaires n’ont pas tardé à les taxer de complotistes et de militants anti-vaccins. Or la réalité est toute autre.

Dans un sondage de l’organisme Leger sur la politique au Québec et sur la vaccination, 74 % des sondés qui ont l’intention de voter pour Éric Duhaime et le Parti Conservateur du Québec, sont vaccinés ou souhaitent l’être. 7 % ne savent pas encore. 81 % de potentiels vaccinés donc, quand on sait que l’immunité collective est de 75 % environ. Le parti qui lutte contre le pass sanitaire n’est donc pas un refuge d’anti-vaccins : il est seulement pour la liberté de choix. Les sympathisants du PCQ démontrent simplement qu’ils n’ont pas besoin d’obligation étatique pour se faire vacciner. Comme le dit Éric Duhaime : « On veut un gouvernement qui nous informe et qui nous recommande quoi faire, pas un gouvernement qui nous infantilise et nous oblige à agir comme lui le souhaite ». Liberté et responsabilité, le credo du parti.

Cela paye dans les intentions de vote. Marginal jusque-là, ayant fait 1,46 % aux élections générales québécoises de 2018, le PCQ est pour la première fois comptabilisé dans un sondage provincial. Il est crédité de 6 %.

You may also like

1 commenter

letiche mai 27, 2021 - 9:08

Non, être opposé au pass sanitaire ce n’est pas être anti-vaccin
Je suis PRO VACCINS. Anciens travailleur expatrié.Je suis toujours en vie grâce à la vaccination .J’ai vécu en Afrique et vécu une épidémie de fièvre jaune au Nigeria ,Quand on voit les autres salariés ( des locaux ) avec qui vous travaillez tous les jours ne plus réapparaître à l’entreprise et ou l’on vous apprend qu’ils sont morts ça porte à réfléchir à la chance que j’avais d’être vacciné .
D’ailleurs ,si vous voyagez ,certains vaccins sont obligatoires .En Amérique du Sud certains pays Vous empêchent d’entrer si vous n’êtes pas vaccinés.( Bresil par exemple ) .

Répondre

Laissez un commentaire