Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » L’inflation sous la présidence de Joe Biden a fait baisser les salaires de 2,4 %

L’inflation sous la présidence de Joe Biden a fait baisser les salaires de 2,4 %

par Nicolas Lecaussin

Selon le département du Travail des Etats-Unis l’indice des prix à la consommation a augmenté de 0,5% en décembre et de 7% sur toute l’année dernière. C’est le taux annuel d’inflation le plus élevé depuis 1982. Résultat de cet « exploit » ? La baisse de 2,4% des salaires réels sur l’ensemble de l’année. L’inflation galopante a rongé terriblement le niveau de vie américain et a fait de 2021 une année perdue pour le travailleur moyen américain.

Ces mauvaises nouvelles ont pris la Réserve fédérale et l’administration Biden entièrement par surprise. Ils ne savent pas comment répondre à cela à part blâmer le… marché et les chefs d’entreprise qui ont pourtant augmenté les salaires. Pourtant, ce sont l’administration Biden et la Réserve fédérale, dirigée par Jerome Powell, qui ont inondé l’économie d’argent public en 2021 alors même que la reprise, après la récession provoquée par le Covid, avait commencé depuis le mois d’août 2020.

Ce qui se passe actuellement est un nouvel échec pour les keynésiens qui sont en charge de la politique économique actuelle. Le graphique ci-dessous montre l’évolution mensuelle des gains salariaux moyens réels pour 2021. Les salaires ont augmenté car les employeurs paient plus pour retenir les travailleurs, mais les gains n’ont dépassé l’inflation que seulement trois mois en 2021. De plus, à mesure que les employés exigent davantage pour compenser la hausse des prix, les entreprises réagissent à leur tour en répercutant ces coûts plus élevés sur les prix des produits encore plus élevés. L’inflation Biden-Powell coûte très cher aux Américains. Et ce n’est sûrement pas fini.

You may also like

1 commenter

JR janvier 13, 2022 - 9:20

Bonjour, nonobstant ce constat, vivement le retour de Donald Trump aux affaires en 2024.
Merci. Bien à vous

Répondre

Laissez un commentaire