Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Les trous de mémoire de Joe Biden : les magouilles de son fils et des documents classifiés dans ses placards

Les trous de mémoire de Joe Biden : les magouilles de son fils et des documents classifiés dans ses placards

par
1 102 vues

Le 8 août 2022, lorsque la résidence de Mar-a-Lago appartenant à l’ancien président Trump a été perquisitionnée, les médias ont mis le paquet.  Le monde entier a pu suivre l’épisode en direct et découvrir, presque en même temps que les agents du FBI, des documents qui n’avaient rien à faire là et auraient dû rester à la Maison-Blanche. Début janvier 2023, nouvel épisode : le monde apprend que des documents classifiés ont été retrouvés dans un bureau d’un think tank à Washington et utilisés par Joe Biden après sa vice-présidence. Le scénario est légèrement différent : cette découverte a été diffusée en différé (elle remonte à début novembre, voire début août) et elle est due non aux agents fédéraux, mais aux avocats de Biden eux-mêmes qui vidaient des placards, le président affirmant qu’ils avaient été mal placés là « par inadvertance ». Les avocats de Trump, eux, n’avaient pas eu le droit d’être présents lors de la fouille.  Le week-end dernier, d’autres documents officiels ont été découverts, cette fois-ci lors d’une perquisition demandée par le ministère de la Justice au domicile et dans le garage de M. Biden. L’enquête a été confiée à un procureur car, rappelons-le, une loi de 1978 oblige les présidents et vice-présidents américains à transmettre l’ensemble de leurs e-mails, lettres et autres documents de travail aux archives nationales.

On ne connaît pas encore exactement le contenu des documents. Lorsqu’il s’agissait de Donald Trump, les médias, fidèles à leur ligne éditoriale, avaient beaucoup spéculé, insinuant même qu’il s’agissait de secrets nucléaires. Avec Biden, ils sont beaucoup plus discrets… Le président est sûr de lui, il l’a déclaré devant la presse : « Je pense que vous n’allez rien découvrir ». Personne n’est obligé de le croire, d’autant plus que l’un de ses avocats, dans un communiqué, a révélé que les documents comprenaient des éléments classifiés datant des années pendant lesquelles M. Biden était sénateur, et même de celles où il était vice-président.

Joe Biden ne peut pas être inculpé tant qu’il est en exercice mais cette affaire, qui s’ajoute à celle qui a touché son fils Hunter et dans laquelle il est peut-être lui aussi impliqué, prouve qu’il aurait dû tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de railler son prédécesseur – tout comme ses amis démocrates et les medias.

Vous pouvez aussi aimer

5 commentaires

JR 23 janvier 2023 - 8:55

Bonjour, il n’a pas volé ce retour de bâton. Pour bien moins que cela, tonton Donald aurait été assassiné par la presse subventionnée et hystéro-climatique. Souhaitons que toute la lumière soit faite. Mais au fait, Biden ne fait-il pas partie de la bande des néo-religieux carbo-climatiques nuisant en bande organisée ? Il me semble bien que oui. Espérons que les agents carbo-climatiques mondiaux tombent un à un, c’est bien parti. Son prédécesseur Obama lui avait-il confié le secret révélé par Steven Koonin ? https://climatetverite.net/2022/11/18/steven-koonin-et-son-livre-indispensable-pour-comprendre-le-climat/ . Merci. Bonne libération de C02

Répondre
CLEMENT 24 janvier 2023 - 5:52

Parfaitement ! Et pour TRUMP, c’est même pire car il était en discussion avec l’administration sur les différents documents conservés. le FBI était rmme venu vérifier les conditions de conservation des documents en termes de sécurité. Bref, rien n’était caché. Un contentieux était d’ailleurs déjà engagé sur le plan judiciaire concernant les documents. Et pour finir, tous les présidents ont conservé des documents chez eux… Bref, de la poudre de perlimpinpin… Quant à Biden, si cela pouvait aider à mieux comprendre son implication dans les affaires de son fils Hunter…

Répondre
Pasquier 29 janvier 2023 - 6:54

Lisez tous le livre de Guy Millière (éditions Balland) qui s’intitule « Après la démocratie ? L’ Amérique et le monde au temps de l’administration Biden ». Effrayant ! Ce que vous écrivez n’est rien comparé à ce qu’on y lit.

Répondre
Gerard 29 janvier 2023 - 4:50

Je ne comprend pas comment le DNC et le FBI ont pu laisser Biden devenir candidat alors que son fils recevant des fonds de puissances étrangères (non alliées) et se livrant à des activités illégales compromet forcément l’indépendance et la neutralité de son père qui a toujours soutenu publiquement son fils.

Peut on en déduire qu’il n’est pas le véritable décisionnaire de l’exécutif?

Répondre
Nicolas Lecaussin 29 janvier 2023 - 7:16

Les activités du fils ne sont pas forcément illégales…Mais il faut les faire en toute transparence

Répondre

Laissez un commentaire