Institut de Recherches Economiques et Fiscales

Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Les habits chinois du président Macron : couché devant la Chine, debout contre l’Amérique

Les habits chinois du président Macron : couché devant la Chine, debout contre l’Amérique

par
1 295 vues

Président de la patrie des droits de l’homme, Emmanuel Macron a préféré aller rencontrer chez lui le dictateur chinois plutôt que de se rendre à Taïwan, pays démocratique menacé d’invasion par Pékin. Juste après son départ, la Chine a organisé d’impressionnantes manœuvres militaires autour de l’île, ce qui pourrait presque faire penser qu’Emmanuel Macron a donné son accord et a même voulu y assister. En réalité, Xi Jinping n’a que faire de la France et notre président n’a rien fait pour améliorer la situation. Non seulement il n’a pas demandé au leader de Pékin de calmer ses ardeurs expansionnistes, mais il s’en est lourdement pris à l’Amérique. « Le paradoxe serait que […] nous nous mettions à suivre la politique américaine, par une sorte de réflexe de panique », a-t-il déclaré. Ses propos ont même provoqué les critiques du New York Times et du Wall Street Journal !

Est-il possible que les conseillers de M. Macron soient tous incompétents ? Notre président est-il au courant que la Chine de Xi Jinping (ainsi que la Russie de Poutine) veut la peau de nos démocraties occidentales ? La Chine est encore plus dangereuse aujourd’hui qu’avant. Son marxisme-léninisme se nourrit de nationalisme et d’impérialisme. Xi Jinping est devenu le dirigeant communiste le plus puissant et le plus engagé depuis Mao Zedong. En une décennie, il a écrasé toute dissidence et  renforcé la logique totalitaire du régime. Il a également installé le Parti communiste dans toutes les sphères de l’économie. Les entreprises privées qui se sont développées sont soumises à un contrôle politique. Xi Jinping a occupé et militarisé des îles dans la mer de Chine méridionale. Il a attisé les conflits avec l’Inde, l’Australie et le Japon, et il menace militairement Taïwan.

On pensait Emmanuel Macron suffisamment averti pour savoir que les dictatures ne cèdent que face aux durs, à la dissuasion crédible et efficace. Sinon, elles continuent d’avancer et de gagner du terrain partout où elles le peuvent. Le président français n’a tiré aucune leçon de l’échec de son « dialogue » avec le dictateur Poutine et semble avoir oublié que sans l’aide américaine, l’Ukraine serait tombée très rapidement ainsi que probablement d’autres pays voisins de la Russie.

Vieille tradition française, l’antiaméricanisme est l’excuse de l’impuissance. Pour Macron, cela se vérifie sur de multiples plans : à l’intérieur, face aux ratés de la réforme des retraites et devant les poubelles qui brûlent ; à l’extérieur, en Afrique où la France est humiliée par Wagner ; en Europe aussi, où notre pays n’a plus aucune influence. Son voyage en Chine et ses déclarations resteront à coup sûr dans les annales des échecs de la diplomatie française.

Abonnez-vous à la Lettre des libertés !

Vous pouvez aussi aimer

Laissez un commentaire

9 commentaires

Almaviva 11 avril 2023 - 7:46

Toutceci tend à prouverons chose : notre président est gauchiste !!

Répondre
pal 11 avril 2023 - 9:19

N’est pas De Gaulle qui veut : non alignement, debout face aux deux ! Mais il y a longtemps que la France a abdiqué…

Répondre
RAMOND 12 avril 2023 - 6:37

Pour ma part c’est encore la strategie du  » en même temps ».Je sers les interets des USA depuis presque 10 ans, mais je dis au President chinois ce qu’il a envie d’entendre, et faire semblant de retrouver sa liberté vis à vis des USA en fait partie.De plus il est en permanence dans la seduction, il imagine à tort que Xi Jin Ping pourrait etre sensible à son charme et à sa déférence..

Répondre
Astérix 12 avril 2023 - 9:19

Voila ce qui arrive lorsque l’on nomme à la tête de l’état un homme sans envergure, étriqué, médiocre, socialoverdo, qui passe son temps à tripoter ceux qu’il rencontre. Nous sommes très loin d’un de Gaulle qui lui avait de l’envergure et savait diriger la France, un visionnaire de talent, en un mot une dimension !

Répondre
Picot 12 avril 2023 - 10:45

Ce type fait n’importe quoi, il est dangereux pour nous et pour la France. Il faut le destituer, il y a tous les arguments nécessaires, il a violé la Constitution au moins 10 fois. Mais pour cela il faudrait une vraie opposition au Parlement, hélas inexistante.

Répondre
PhB 12 avril 2023 - 1:04

C’est juste de la Stratégie Diplomatique avec recherche d’apaisement*.
Il espère (mais il rêve un peu) que Xi JING PING se contente d’un rapprochement économiques avec Moscou, sans aller vers une soutien militaire.
* Ce qui intéresse les Chinois, c’est le Business qui ne peut prospérer qu’avec l’absence d’une menace d’anéantissement nucléaire.
PhB
PhB

Répondre
Jacques Peter 13 avril 2023 - 10:36

Macron devrait se concentrer sur les problèmes de la France (étatisme exacerbé, dette excessive, enseignement éffondré…). Lorsqu’il les aura résolus, il disposera d’une crédibilité internationale qui lui manque aujourd’hui.

Répondre
Le Cotre 16 avril 2023 - 3:28

Apres avoir carressé Poutine, c’est a tour de Xi Jinping , Les chinois n’ont rien a faire avec les francais , ils nous ont tout pris dans notre industrie et avons fait profil bas.

Répondre
Oncpicsou 21 avril 2023 - 7:36

La visite de Macron aurait du avoir pour objet d’obtenir le soutien de la Chine en contrepartie de l’aide colossale que lui a fournit l’occident pour l’aider à sortir de l’état où l’avait mise l’horreur communiste. Il est vrai que la Russie a tellement fait pour la Chine… (C’est ironique bien sûr !)
Mais non, il a préféré macronner…

Répondre