Pour la liberté économique et la concurrence fiscale
Banner
Home » Les candidats aux concours des grandes écoles ne seront plus égaux : l’égalitarisme tue la méritocratie

Les candidats aux concours des grandes écoles ne seront plus égaux : l’égalitarisme tue la méritocratie

par Aymeric Belaud

Le ministère de l’enseignement supérieur, à l’initiative de sa ministre Frédérique Vidal, a pour projet d’accorder des points supplémentaires aux candidats boursiers lors des concours aux grandes écoles. L’égalitarisme enragé n’avait pas encore frappé les grandes écoles de notre pays, permettant ainsi de produire encore des ingénieurs, scientifiques et managers de bon niveau (même si ces derniers s’exilent en nombre). L’Etat a décidé d’y mettre fin.

Désormais, le recrutement des élèves dans les grandes écoles ne se fera plus selon les seules capacités intellectuelles, mais devra répondre à un agenda politique afin d’inclure un plus grand nombre de boursiers. Les notes seront manipulées, trafiquées. Une honte pour les élèves boursiers considérés comme plus idiots que les autres et ne pouvant réussir que si on abaisse le niveau des concours.

La discrimination positive détruit la réussite et la méritocratie. Suivrons-nous le même chemin que certaines écoles américaines, qui attribuent des points bonus aux élèves noirs et hispaniques, et des points malus aux élèves blancs et asiatiques ? Comme le dit si bien Philippe Némo, « Ce n’est pas en faisant injure aux valeurs de raison, de science, d’intelligence et de travail qu’on forme la jeunesse d’un pays ». Plutôt que d’abaisser le niveau, on devrait tenter de hisser tous les élèves vers l’excellence, et ce dès l’école primaire.

You may also like

3 commentaires

Caroline6812 3 juillet 2021 - 9:41

Les candidats aux concours des grandes écoles ne seront plus égaux : l’égalitarisme tue la méritocratie
Cette décision est scandaleuse, et prouve bien l’incapacité complète de l’éducation nationale à prodiguer à tous une formation primaire et secondaire digne de ce nom. Ainsi, des admis boursiers seront poursuivis d’un sentiment d’illégitimité, et des non boursiers sauront que c’est simplement à cause de ces mesures stupides qu’ils n’ont pas eu l’école de leurs rêves. A long terme, les plus hauts postes seront ainsi occupés par des personnes moins compétentes, si bien que nos entreprises seront moins productives. Quel est donc l’avenir de l’éducation et de la croissance en France ?

Répondre
Aymeric Belaud 3 juillet 2021 - 3:49

Les candidats aux concours des grandes écoles ne seront plus égaux : l’égalitarisme tue la méritocratie
Bonjour et merci pour votre commentaire.

En effet, cette décision est honteuse. Plutôt que de la discrimination positive, il faut permettre à chaque enfant et adolescent d’avoir une formation de qualité, et qui correspond à ses attentes.
Il faut rehausser le niveau dès l’école primaire, questionner le collège unique, et développer l’enseignement professionnel.

Répondre
pierre73000 3 juillet 2021 - 8:29

Les candidats aux concours des grandes écoles ne seront plus égaux : l’égalitarisme tue la méritocratie
Il y a des parents qui vont prendre une année sans solde afin que leur enfant soit boursier la bonne année et avoir les points en question

Répondre

Laissez un commentaire