Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Le taux de marge des entreprises françaises en chute libre en 2022 et en 2023

Le taux de marge des entreprises françaises en chute libre en 2022 et en 2023

par
454 vues

Alors que dans sa communication, l’exécutif intègre de plus en plus la notion de partage de la valeur entre les salariés et les entreprises, il semble que cette même valeur ajoutée n’est pas en bonne voie pour croître durablement.

Selon les calculs de la Banque de France pour le mois de décembre, la croissance pour 2022 devrait atteindre les 2,6%, mais celle de l’an prochain reste aléatoire..

Le taux de marge des sociétés non financières est nettement descendu, de 34,2% en 2021, gonflé artificiellement par les effets de l’intervention publique, à 31,4% cette année, et pourrait même s’établir à 30,5% l’année prochaine.

La hausse des salaires et celle des coûts de l’énergie contribuent à rogner les marges des entreprises de manière conjoncturelle, mais, structurellement, le taux revient à son niveau d’avant crise.

En 2018, année de référence, le taux de marge des entreprises s’établissait à 40,6% en Allemagne, à 41,7% en Italie et à 43% en Espagne. La part des bénéfices consacrés au paiement des taxes s’élevait également à 60,4% en France, contre 53% en Italie, 49% en Allemagne, 47% en Espagne et 30% au Royaume-Uni.

Malgré la suppression de la CVAE, les impôts de production matraquent toujours l’activité des entreprises et la fiscalité empêche globalement de libérer la croissance, la faisant ainsi passer durablement en dessous de l’inflation.

5 commentaires

GHUS 2 janvier 2023 - 10:45

Il est pertinent d’analyser la manière dont la Valeur Ajoutée est partagée entre la Masse Salariale dont les Charges Sociales, les Impôts et Taxes, les Prêteurs, les Actionnaires et l’Entreprise sur plusieurs années.

Répondre
Astérix 2 janvier 2023 - 12:42

Merci de votre excellent article. Vous avez mis le doigt sur l’un des plus gros problèmes de la France !
La croissance de 2023 va continuer à s’effondrer du fait des impôts de production qui matraquent toujours l’activité des entreprises et la fiscalité empêche globalement de libérer la croissance.
Mais vous verrez, les français qui sont persuadés qu’un sytème socialo communiste que nous supportons actuellement est le meilleur….?????
Ils pleureront sans comprendre lorsque leurs revenus vont s’effondre de manière certaine….!?? et qu’ils deviendront pauvres…!??
Les français sont malheureusement de véritables crétins.!

Répondre
JR 3 janvier 2023 - 7:23

Bonjour Astérix, l’année commence fort, tout d’abord mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Que 2023 vous permette de libérer un maximum de C02, molécule rare présente à 0,04 %, incolore, inodore, indispensable et irremplaçable à la vie sur terre, donc à notre alimentation.
Comme vous, je pense que 2023 va être difficile, le carnet de commande est en baisse de 15 % en volume et l’électricité est passée de 0,12 € le kw/h à 0,52 €, soit de 700 K€ à 3 000 K€… qui payera ? le consommateur et le contribuable. De plus, avec l’acharnement hystérique carbo-climatique, associé à une gigantesque escroquerie en bande organisée, dont le Huld-Up du siècle est estimé à 100 Mds $, soit 50 % des taxes & impôts, la coupe est pleine. Les escrologues, la mafia verte, les prédicateurs, les néo-prêtres carbo-climatique, les idéologues, les faussaires du climat, les ONG téléguidées par des puissances étrangères et les traitres à la nation s’organisent en bande, afin de créer, encore et encore, inlassablement, de nouvelles taxes, de nouveaux impôts, des obligations ou des interdictions. La prochaine étape sera l’internement des scientifiques qui contestent l’escroquerie carbo-climatique.
Après les 80 km/h, les malus, les super malus, les malus aux poids, les ZFE (Zone de Forte Exclusion) , les radars en tous genres, les nouvelles taxes dites « Carbone » sur les carburants (2 € le L..), le déclin énergétique organisé par une caste d’obédience Schwabienne, termine le massacre des néo-nazi-verdâtres. Le peu qui vit encore doit mourir et vite. L’heure est grave. Résistons, plus personne ne croit à la supercherie climatique. Merci. Bien à vous

Répondre
Astérix 4 janvier 2023 - 12:36

Merci JR de vos bons voeux. Partagez les miens les plus sincères et l’on va en avoir besoin car la France est, en l’état, cuite et archi cuite ! et les français n’ont toujours pas compris ce qu’ils vont se prendre sur la tronche ? Dramatique.
Bien à vous.

Répondre
MOINIER 2 janvier 2023 - 4:54

C’est sous Hollande que l’on a eu des taux de marges très basses 28,5% en créant des impôts nouveaux, c’était désastreux, heureusement qu’il a réagi avec le CICE mais qui a aloudi les comptes nationnaux.

Répondre

Laissez un commentaire