Accueil » Le sommet de l’OTAN devrait clarifier et renforcer le soutien militaire à l’Ukraine

Le sommet de l’OTAN devrait clarifier et renforcer le soutien militaire à l’Ukraine

par Nicolas Lecaussin

Alors que Poutine bombarde les quartiers résidentiels de Kiev, détruit à plus de 80% des villes comme Marioupol et Sverodonetsk, envoie des missiles depuis la Russie, la mer Noire, annonce qu’il fournira à la Biélorussie des missiles à capacité nucléaire et menace la Lituanie pour avoir appliqué les sanctions de l’UE sur les marchandises russes, les Occidentaux sont toujours divisés concernant l’aide militaire qu’il faut accorder à l’Ukraine. Le sommet de l’OTAN qui a lieu cette semaine à Madrid devrait mettre d’accord les pays membres pour une aide massive à Kiev. A la date du 7 juin, les États-Unis avaient fourni 42,7 milliards d’euros d’aide militaire, financière et humanitaire à l’Ukraine, selon l’Institut de Kiel pour l’économie mondiale. Les pays et institutions de l’Union européenne n’avaient donné que 27,2 milliards d’euros. Des nations riches comme la France et l’Allemagne ont fait d’importantes livraisons d’armes lourdes, mais elles pourraient faire bien plus. Environ 40 000 soldats alliés sont sous le commandement direct de l’OTAN dans les pays situés en première ligne, à l’Est (ils n’étaient que 8 000 lors de l’invasion de l’Ukraine). Pourtant, dans les États baltes, il ne s’agit que de forces de réaction qui ne peuvent pas résister à une éventuelle invasion massive sans des renforts censés reprendre le territoire après les premières victoires russes.

Concernant les budgets militaires, seuls huit pays membres sur 30 ont atteint l’objectif de dépenses de 2% du produit intérieur brut. L’Italie a déclaré en mars qu’elle atteindrait 2% d’ici 2028, et la Belgique a promis d’atteindre l’objectif d’ici 2035. De même, l’adhésion de la Suède et de la Finlande, à condition de convaincre la Turquie de ne plus s’y opposer, renforcerait l’organisation face à la menace russe. Le sommet de cette semaine est donc l’occasion de consolider l’aide militaire à l’Ukraine et de faire comprendre à Poutine qu’il a échoué dans sa tentative de déstabiliser l’OTAN.

You may also like

2 commentaires

Antoine 29 juin 2022 - 5:53

Je croyais que l’objectif de Poutine était de récupérer les zones russophones et non de déstabiliser l’OTAN.
J’avais tout faux?

Répondre
Nicolas Lecaussin 29 juin 2022 - 9:23

Visiblement, son objectif principal est de détruire des villes et des villages, de provoquer une famine et de voler tout ce qu’il peut…
NL

Répondre

Laissez un commentaire