Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Le PS veut raboter les niches fiscales, mais pas pour les bonnes raisons

Le PS veut raboter les niches fiscales, mais pas pour les bonnes raisons

par
122 vues

La députée Christine Pirès-Beaune (PS), qui siège depuis dix ans à la commission des Finances et qui est porte-parole du groupe socialiste à l’Assemblée, souhaite s’attaquer aux niches fiscales. Après une tentative infructueuse en 2021, elle travaille sur une nouvelle proposition de loi pour taxer davantage les successions et rogner les avantages fiscaux de l’assurance-vie.

Déjà en 2020, elle considérait que : « la France [affichait] un taux de prélèvement obligatoire élevé, mais lorsqu’on fait le compte des niches fiscales, la réalité est tout autre ». Dans un rapport remis à l’époque, elle indiquait que les remboursements et dégrèvements étaient passés de 61 milliards en 2001 à 152 milliards en 2020, point culminant du fait des mesures liées à la crise. Ce manque à gagner représentait tout de même un tiers des recettes brutes.

La députée de gauche souhaite aussi s’attaquer au crédit d’impôt pour les emplois à domicile, qui ne profiterait qu’aux plus aisés. « Il peut servir au bricolage ou au coaching sportif, il faut resserrer le champ des activités » dit-elle. Elle a déjà fait passer un amendement obligeant les bénéficiaires à préciser la nature de leurs dépenses. Pourtant, ces crédits d’impôt participent à l’économie. Beaucoup de ménages ne feraient sans doute pas appel à un emploi à domicile s’ils n’y étaient pas incités par ces niches fiscales. Ce sont quelques 70 000 équivalents temps plein qui seraient menacés par cette loi.

La réalité est que supprimer ces niches est une bonne idée pour peu que cela soit accompagné de la mise en place de la flat tax, que l’opération soit blanche pour les contribuables. Ce n’est cependant pas la démarche du groupe socialiste à l’Assemblée qui cherche seulement à prouver aux autres membres de la NUPES qu’ils sont bien de gauche. C’est bien dommage.

Vous pouvez aussi aimer

6 commentaires

Astérix 5 novembre 2022 - 10:43

L’on voit bien le niveau de connerie de cette députée !
Mais très bien, continuons et la France sera en 2023 au niveau de l’Argentine !
Et oui, les français à force d’élire des fous furieux et folles furieuses, vous allez déguster, croyez-moi.

Répondre
AlainD 5 novembre 2022 - 1:30

Ces socialistes, à l’instar des médecins de Molière (saignare, purgare…) ne pensent qu’à taxer, imposer… Ce sont plutôt des cigales qui veulent tout piquer aux fourmis. Lorsque Mitterrand est arrivé au pouvoir la France ne connaissait pas le déficit budgétaire, mais l’autre tellement prodigue avec l’argent de l’Etat (y compris pour lui) a vidé la caisse et depuis nous vivons à crédit et les impôts augmentent, y compris quand certain joueur de bonneteau veut nous faire croire qu’ils baissent…

Répondre
Bernard GUILHON 5 novembre 2022 - 2:17

Pas de l’Argentine mais du Botswana. Et c’est logique avec le niveau de ses dirigeants.

Répondre
is voulu se reti 5 novembre 2022 - 9:48

Un « truc » que je n’ai compris (si je ne trompe pas) :
– Chaque année , L’assurance-vie produit des intérêts soumis aux prélèvements sociaux et prélevés lors du versement des intérêts.
– Après 8 ans, il est possible de retirer une somme en bénéficiant de l’abattement (9200€ pour un couple): donc, pas d’impôt, mais encore des prélèvements sociaux !

Répondre
is voulu se reti 5 novembre 2022 - 10:00

Les socialistes ne sont bons qu’ à prendre l’argent : çà a commencé avec Mitterrand, et Jospin, et Hollande …. et même Macron

Répondre
maxens 6 novembre 2022 - 8:14

On est déjà quasi champion du monde des prélèvements, le but ne devrait pas être de prélever plus, mais bien de dépenser moins. Ces députés seraient plus intelligent à enfin réussir à équilibrer un budget (pas arrivé depuis 45 ans), et si elle siège depuis 10 ans à la commission des finances, elle devrait se regarder dans une glace et se dire, qu’elle comme ses collègues sont incompétent

Répondre

Laissez un commentaire