Accueil » Le président de l’OMS reconnaît à demi-mot la responsabilité de la Chine dans l’épidémie de Covid

Le président de l’OMS reconnaît à demi-mot la responsabilité de la Chine dans l’épidémie de Covid

par François Turenne

La pandémie de covid reste entourée de voiles mystérieux que le gouvernement communiste chinois semble, seul, en capacité de lever. L’hypothèse d’une « zoonose » – transmission du virus à partir d’un animal (pangolin ou chauve-souris) – demeure aujourd’hui l’explication privilégiée par les scientifiques. Elle ne semble, néanmoins, contenter personne à l’exception, peut-être, des Chinois. Un faisceau d’indices converge vers les deux laboratoires de Wuhan : le P4 – laboratoire d’expérimentation sur des pathogènes hautement contagieux – et l’Institut de virologie. Les deux laboratoires détenaient des échantillons de coronavirus. Mais c’est, pour l’heure, insuffisant pour dégager une explication plausible et irréfragable.

Le dernier communiqué de l’OMS n’apporte pas grand-chose. Il explique que « toutes les hypothèses sont étudiées ». Derrière la langue de bois, on distingue surtout la mainmise de plus en plus forte des Chinois pour tenter d’étouffer toute enquête internationale. Le Daily Mail apporte de nouvelles informations troublantes. Il détaille le contenu d’une discussion entre le directeur de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus et un haut-dignitaire européen. Selon lui, l’explication la plus probable de l’origine du covid serait celle d’« un accident catastrophique » survenu dans le laboratoire de Wuhan. En effet, les premiers cas recensés de covid l’auraient été sur des personnes travaillant au sein du laboratoire. Cette hypothèse, loin d’être farfelue, avait déjà été émise par l’administration Trump puis par l’administration Biden, sans que des preuves formelles n’aient pu être avancées. Il faut dire que les Chinois bloquent tout accès aux registres et données du laboratoire, si tant est qu’ils existent encore. Les services secrets américains avaient alerté, avant la pandémie, sur l’insuffisance des mesures prises pour garantir la sécurisation des pathogènes, alors que des doutes subsistaient sur le niveau de formation des laborantins. Les Chinois continuent de bloquer toutes les investigations demandées par les pays occidentaux. L’explication du président de l’OMS permet d’en comprendre les raisons !

Vous pouvez aussi aimer

1 commenter

JR 24 juin 2022 - 5:41

Bonjour, et dire que Donald Trump avait été traité de complotiste en évoquant cet hypothèse ! Nous savons que quiconque qui sort du moule de la pensée-unique est un complotiste. Gageons qu’il puisse de nouveau s’exprimer en 2024. Merci. Bien à vous

Répondre

Laissez un commentaire