Faire un don

Nos ressources proviennent uniquement des dons privés !

anglais
Accueil » Le budget des armées sera porté à 44 Mds€ l’année prochaine

Le budget des armées sera porté à 44 Mds€ l’année prochaine

par
49 vues
prop_4_pendules.png

Si l’enlisement de l’armée russe en Ukraine nous enseigne que celle-ci n’était pas prête à mener une guerre conventionnelle, la première depuis la guerre Iran-Irak dans les années 80, il est très peu probable que l’armée française, habituée à mener des guerres de contre-insurrection, le soit également.

Rendons justice au président de la République, contrairement à ses deux prédécesseurs (Nicolas Sarkozy avait abaissé la force projetable de l’armée de terre de 50 à 30 000 hommes) il a régulièrement augmenté le budget des armées, de 32 Mds€ en 2017 à 41 Mds€ l’année dernière.

Les menaces internationales se faisant de plus en plus prégnantes, le projet de loi de finances 2023 ne fera pas exception et portera notre effort militaire à 44 Mds€.

Quarante-deux nouveaux Rafale seront ainsi commandés (en remplacement notamment des 24 livrés à la Croatie et la Grèce) et 13 Mirage 2000-D seront rénovés. Le budget prévoit également le recrutement de 1500 personnels supplémentaires, 1,2 Mds€ de provisions pour les OPEX (opérations extérieures), 318 M€ supplémentaires pour la dissuasion nucléaire et 455 M€ pour le programme Scorpion de développement d’engins blindés légers de reconnaissance.

A long terme, en revanche, rien n’indique que des crédits soient mobilisés pour la construction, pourtant nécessaire, d’un second porte-avion et le développement d’un avion de combat de nouvelle génération entièrement français, dans la mesure où le projet d’avion de combat européen du futur (le fameux projet SCAF) patine toujours.

Sans insulter l’avenir, la coopération militaire franco-allemande ne brille pas par ses succès et il est probable que la France doive agir pour conserver ses capacités autonomes de développement d’un avion de combat. Plus que jamais, il est nécessaire de garder le fil de l’épée bien affuté.

Vous pouvez aussi aimer

1 commenter

Obeguyx 1 octobre 2022 - 3:19

Brillante analyse. Il n’y a pas de possibilité de réalisation du « SCAF », si nous ne soumettons pas à l’Allemagne. L’Allemagne a déjà la mainmise sur une grande partie de l’Europe et se remet à rêver du grand Reich Européen et en prenant le leadership sur le futur avion de combat, la France est assurée de tout perdre. Depuis 2 décennies la France a livré la plupart de ses technologies sans jamais rien recevoir (ou si peu). Il faut mettre un frein définitif à cet état de fait et retrouver notre souveraineté.

Répondre

Laissez un commentaire